Les bouses d'échanges

Entrée

 

 

Naminéral

 

 

 

Expo au beffroi de Namur

Les Trésors du Namurois

 

 

 

Diverses bourses d'échanges

 

 

Les bourses d'Echanges Vs les bourses de Ventes

Caractéristiques d'une bourse de ventes

Caractéristiques d'une bourse d'échanges

Dans une bourse de ventes, les exposants installent leur stand et attendent les visiteurs et les clients. Dans une bourse d'échanges les exposants installent leur stand puis déambulent dans les allées, visitent les stands des autres exposants à la recherche de pièces à échanger.  Les exposants sont les clients.
Les exposants sont des marchands. Les exposants sont des particuliers et des amateurs et surtout des collectionneurs.
Les clients achètent des minéraux et des fossiles aux exposants. Dans une bourse d'échanges, les achats sont interdits.
Les clients paient un droit d'entrée parfois prohibitif. Les entrées des visiteurs sont généralement gratuites.
Puisque les exposants vendent et donc font du bénéfice, la location du mètre de table peut varier de 20 € à .... plusieurs centaines d'euros selon le lieux où se déroule la bourse et sa notoriété (Munich, Paris...).  Les prix des pièces exposées sont aussi le reflet de la notoriété de la bourse... et sont aussi fixés en fonction du prix de location du mètre de table. En effet, si un exposant peut disposer 10 pièces sur un mètre de table à Namur, il pourra disposer la même quantité de pièces à Paris ou à Munich... sauf qu'à Namur, il devra débourser 35 euros du mètre alors qu'à Paris, il devra s'acquitter d'une somme avoisinant les 150 euros du mètre... ce qui implique qu'une pièce vendue 20 euros à Namur peut voir son prix doubler à Liège et au moins quintupler à Paris.  On a vu ainsi des exposants français se plaindre de ne rien vendre à Namur et par une simple comparaison leur faire remarquer que pour vendre quelque chose ils pouvaient "retirer un zéro" au prix de leur pièces ! Les exposants échangent et donc ne font aucun bénéfice.  Le prix du mètre de table est souvent dérisoire voire parfois même gratuit.
Les pièces exposées sont des pièces de grande qualité provenant de pays lointains (U.S.A., Russie, Chine, Brésil, Madagascar...) Les pièces exposées sont souvent des pièces de bonne qualité et de provenance locale voire même de sites confidentiels.
Les pièces exposées sont de grande qualité... mais sont aussi des standards connus et reconnus destinés au grand public (ex. Quartz améthyste de Minas Gerais au Brésil... alors que la province de Minas Gerais est plus grande que la Belgique... c'est comme si on présentait une calcite avec la mention : "Calcite, origine : Belgique") Les pièces exposées sont issues de sites locaux destinés à un public d'amateurs éclairés et de connaisseurs pointus (ex. Baryte et Fluorite, ancienne mine de Ave et Auffe... ancienne mine confidentielle et artisanale d'une profondeur de 70 mètres.  Les haldes sont disséminées sur une surface de quelques ares au milieu d'un bois)
Les contacts entre interlocuteurs se limitent souvent à un dialogue marchand-client. Les échangeurs sont des amateurs qui se connaissent, qui prospectent, qui vont sur le terrain, qui se retrouvent parfois sur un même spot.  Les discussions sont riches et ne se limitent pas à un échange de matériel géologique mais aussi à un échange d'informations.
Le climat est souvent froid comme dans une grande surface ou un magasin.  Le marchand est pressé de passer d'un client à l'autre... son chiffre d'affaire est la chose essentielle qu'il ne perd jamais de vue. Le climat est chaleureux, on prend le temps, on boit un verre en se racontant ses dernières trouvailles, les derniers endroits visités, on s'échange aussi les coordonnées des personnes de contact pour demander l'autorisation de visiter tel ou tel site... on prend même parfois rendez-vous pour prospecter ensemble une carrière.
Après la transaction, les marchands-clients se quittent sans autre forme de procès. Souvent, une bourse d'échanges se termine par un repas entre amis qui soude encore un peu plus les liens... un peu comme le banquet qui clôture chaque aventure d'Astérix.

Bourse d'Echanges de l'ECEC
(El Caillouteux Ed' Crécy)
Crécy sur Serre, fin septembre de chaque année depuis 2013

Voilà donc la première bourse d'échange de cette toute nouvelle association

ECHANGES UNIQUEMENT - VENTES INTERDITES

32 échangeurs ont répondu à l'appel, soit 64 mètres de tables où reposent minéraux, fossiles, roches et sables.

Accueil très sympathique par les organisateurs : Claire, Nadège, Arnaud et Manu.  Une tasse de café en guise de bienvenue et très rapidement les amis collectionneurs se retrouvent. 

J'y ai vu

Rapidement, chacun prend ses marques, effectue un petit tour des tables et les premiers échanges s'effectuent déjà.  La qualité est sur les tables et tout le monde joue je jeu sans retenue.

Chacun explore les caisses du voisin et les minéraux et fossiles changent de main.

Jacquy est là avec ses sables.  Nathalie effectue des échanges avec lui.  Grâce à son binoculaire, c'est tout un monde... que dis-je... toute une galaxie qui se révèle sous mes yeux dans une pincée de petits grains.  On y trouve des saphirs, des topazes, des rubis, des grenats, des quartz biterminés, des olivines mais aussi des coquilles, des oursins, des coraux, des spicules d'éponges, des foraminifères...simplement magique...

Le midi fut célébré par le verre de l'amitié offert par les organisateurs suivis de sandwichs garnis à prix très démocratiques.

Certains trouvent leur bonheur dans mes caisses et jouent les vautours en me dévalisant.  C'est sans compter mon caractère de fossiliraptor... car je leur rends la pareille... dans la bonne humeur et la franche camaraderie, évidemment.  Les affaires conclues, on se retrouve au bar pour fêter cela derrière une bonne bière, histoire de lier amitié et de s'échanger des informations géologiques toujours bien utiles.

Car c'est là tout l'intérêt des bourses d'échanges.  On ne vient pas acheter un minéral ou un fossile chez un marchand et s'en aller après avoir payé, sans rien dire ou presque car parfois (souvent) le vendeur ne sait rien ou presque rien de plus que ce qu'indique l'étiquette à propos de la pièce qu'il vend.  Ici, on échange un minéral ou un fossile.  C'est souvent une trouvaille personnelle.  Rien à voir avec les géodes d'améthyste du Brésil, les quartz de l'Arkansas, les aigues marines du Pakistan... Souvent ce sont des "produits locaux" et donc l'échangeur peut en parler : quel endroit, quelle couche, terrain privé, terrain public, à qui demander l'autorisation...? Tout un tas d'informations utile à l'échangeur au cas où il voudrait y aller et trouver son bonheur à son tour, par le travail et la recherche sur le terrain.

Echanges de pièces géologiques mais aussi retrouvailles de collègues mus par la même passion, échange d'informations au sujet de nouvelles découvertes, à propos de sites découverts ou redécouverts dans les carrières en activité ou à l'arrêt, tout cela en toute simplicité et dans la plus grande convivialité.

Pour ma part, ce fut une réussite car pas moins de 47 échanges ont été effectués : fluorites, aragonites, calcites, ammonites, oursins, quartz de Savoie, quartz de Bretagne, coquilles, cassitérite...

La journée s'est terminée après remballage et mise en ordre de la salle par un petit repas à prix démocratique dans un resto du coin où 23 d'entre-nous se sont retrouvés et où les conversations géologico-minéralogico-paléontologico-philosophiques ont pu continuer.

Tout le monde s'est quitté en promettant de revenir l'an prochain.

Pour ma part, avec Nathalie, il était indispensable le lendemain de visiter la ville médiévale de Laon.

La bute de Laon dans la plaine picarde

L'abbatiale sur les remparts...

Arrivée sur les remparts...

Le côté de l'abbatiale, partiellement en rénovation... On voit d'ailleurs la corniche et les gargouilles plus claires et donc nouvellement rénovées...

Gros plan des rénovations "à l'identique"... superbe travail d'artisan bâtisseur...

Façade de l'abbatiale... Un air de déjà vu...

C'est fou ce qu'elle ressemble à la cathédrale de Reims !!!

© De Masterbullitt 25/04/2011 à 18h09 http://www.fotocommunity.fr/pc/pc/display/24493177

Porte centrale

Fronton de la porte centrale

Statuaire encadrant les portes centrales et latérales... On voit nettement que la pollution noircit et endommage les pierres, d'où les restaurations nécessaires...

Gisant du chevalier

Bourse d'Echanges du 4M
(Micro Monteurs de Minéraux de Montigny-le-Tilleul)
Montigny-le-Tilleul, centre culturel
début novembre de chaque année depuis 1984

J'ai découvert la bourse d'échanges de Montigny-le-Tilleul en 1997, et depuis, j'y participe chaque année

C'est une bourse internationale qui réunit des micro-monteurs belges, français, anglais, italiens, allemands... mais on y trouve aussi (et heureusement) des échangeurs de macro minéraux, de fossiles et de sables de ces mêmes pays.

L'accueil est chaleureux, le repas du samedi soir est toujours une réussite, le bar est convivial et les échanges toujours fructueux.

Chaque année un thème est choisi (la fluorite, la pyrite, la baryte...) et les meilleurs micro-monteurs s'affrontent (amicalement) en proposant leurs plus belles trouvailles et leurs plus beaux montages.

En 2006, le thème était : la fluorite.  Aimant particulièrement ce minéral, je me suis lancé dans l'aventure et j'y ai entraîné ma compagne Nathalie. Nous avons fouillé nos caisses de fluorites et nous avons trouvé deux petites pièces sympas que nous avons présentées au concours.  Nous ne sommes pas micro-monteurs et nous avons fait cela "au feeling" et quelle ne fut pas notre surprise de recevoir les deux premiers prix !  Battre les micro-monteurs sur leur propre terrain... inespéré...

Ce n'est arrivé qu'une seule fois ! La qualité de ce qu'ils ont proposé par la suite était telle que je n'ai plus fini qu'à la 3ème place en 2013 et me voir même non classé car mon échantillon était inadéquat...mais le tout n'est-il pas de participer...s'amuser est essentiel, gagner est accessoire.

Mais j'essaierai encore et encore...

Premier prix 2006 : petits cubes de fluorite violette sombre contenus dans une petite géode de quartz.
Rancennes (France 08)
Photo L.V.B.
Collection L.V.B.
Deuxième prix 2006 : petits cubes de fluorite jaune miel empilés les uns sur les autres sur une matrice de calcaire.
Papiol (Espagne)
Photo L.V.B.
Collection N.N.

 
Troisième prix 2013 : petit diamant octaédrique
Afrique du Sud
Photo L.V.B.
Collection L.V.B.
 

 
 

Comme à l'habitude, c'est la Foyer Culturel de Montigny-le-Tilleul qui nous accueille...

...et la traditionnelle remise de prix lors du concours...

Bourse d'Echanges de l'association
Terra Fossilis
Boinville-en-Mantois,
fin février de chaque année depuis 2010

Association créée le 12 janvier 2012 par des membres du club géologique de Jouy en Josas qui désiraient à tout prix faire autre chose autrement, ont décidé de créer cette association basée à Dampierre-en-Yvelines dont le but avoué est d'organiser et de participer à des bourses d'échanges ou de ventes de minéraux et de fossiles, d'organiser des sorties et des voyages de prospection géologique sur le terrain en France et à l'étranger, d'organiser des rencontres interclubs, d'organiser des manifestations payantes sur les thèmes minéralogiques ou paléontologiques, de participer à des fouilles officielles et plus généralement, à toutes les activités amateurs qui pourraient être liées à la minéralogie et la paléontologie

J'y ai déjà participé deux fois et j'espère tenter à nouveau l'expérience malgré la distance (Boinville est situé au sud de Mantes la Jolie... ce qui me fait quelques 400 km à faire) le périphérique toujours bondé, les péages.  Partir le vendredi soir après le boulot, arriver aux petites heures et le samedi être sur le pont, rentrer tard après le repas du soir au lieu d'hébergement et repartir le dimanche matin pour la Belgique, se retaper le périphérique et les kilomètres... et tenter de ne pas rentrer trop tard pour se reposer un peu avant de reprendre le boulot lundi matin...

Première Bourse d'Echanges et de Ventes
à la Maison Rurale de Blaton,
organisée par le C.G.H., le 24 mars 2018.

Je pense que cette première bourse est un galop d'essai, un premier test qui permettra de réajuster le tir pour une seconde session.

Mélanger ventes et échanges n'est, à mon avis, pas une bonne idée car les objectifs du vendeur et de l'échangeur sont différents.

Je m'explique...

Un vendeur est un professionnel, un commerçant, qui se rend, par exemple, à Sainte-Marie-aux-Mines pour acheter des lots de pièces.  Il les paie et cela fixe son Prix d'Achat (P.A.).  Il y ajoute le séjour, les restos, les entrées, les déplacements... ce sont des Frais (F).  Rentré en Belgique, il calcule le Prix de Revient (P.R.) de ses pièces en additionnant le P.A. et les F.  Il fixe le bénéfice (B) qu'il désire réaliser lors de la revente... (il faut bien vivre) qu'il ajoute au P.R. ce qui forme son Prix de Vente (P.V.).

Le but du vendeur est donc de réaliser un profit.  Rien ne dit que le vendeur professionnel a une collection de minéraux et fossiles.  En fait, il vend des minéraux et/ou des fossiles comme s'il vendait des salades, des tondeuses à gazon ou du matériel Hi-Fi.

Les pièces exposées sont des pièces de grande qualité provenant de pays lointains (U.S.A., Russie, Chine, Brésil, Madagascar...)... mais sont aussi des standards connus et reconnus destinés au grand public (ex. Quartz améthyste de Minas Gerais au Brésil, Vanadinite de Mibladen au Maroc...)

Un échangeur est un amateur qui prospecte, va sur le terrain, se retrouve parfois avec d'autres amateurs sur un même spot. 

Le but de l'amateur est de récolter des minéraux ou des fossiles pour ses études et sa collection.

Les pièces que l'amateur voudra échanger sont des "doubles" des pièces excédentaires.  Les plus belles sont dans sa collection et le surplus récolté est échangé en vue d'obtenir des pièces qu'il n'a pas encore dans sa collection.

Les pièces proposées à l'échange sont issues de sites locaux destinés à un public d'amateurs éclairés et de connaisseurs pointus (ex. Baryte et Fluorite, ancienne mine de Ave et Auffe... ancienne mine confidentielle et artisanale d'une profondeur de 70 mètres.  Les haldes sont disséminées sur une surface de quelques ares au milieu d'un bois).

On le voit, ces deux personnages ont des vues totalement différentes sur le sujet.

Quand un amateur veut échanger une pièce, c'est le coup de cœur qui commande.  Il propose un échange d'une pièce qui l'intéresse contre une pièce qui intéresse son interlocuteur.  Une pièce contre une pièce.  C'est la pièce convoitée qui est importante, pas sa valeur.  Je suis heureux de recevoir la pièce dont j'ai envie et je suis heureux d'offrir une pièce que l'autre cherche, quelle que soit la valeur de ma pièce ou de sa pièce.  On est dans un schéma win-win. Tout le monde est gagnant.

Vouloir échanger avec un marchand, c'est une autre paire de manches.  En effet, ce dernier n'est pas forcément un collectionneur et il ne recherche pas une pièce en particulier.  Il cherche quelque chose qui se revendra facilement et qui lui rapportera un certain bénéfice.  Il a en tête la valeur de ses objets (P.V. = P.A. + B + F).  Si un amateur désire faire un échange avec un marchand, ce dernier désirera obtenir une ou plusieurs pièces pour une valeur équivalente à ce qu'il cèdera.  De plus, ce qu'un amateur pourra proposer ne sera pas spécialement intéressant pour le marchand et ce dernier déclinera souvent l'offre d'échange.

NON, mélanger marchands et échangeurs n'est pas un bon plan.  Je pense qu'il faut faire un choix et se positionner soit pour les ventes et rien d'autre ou pour les échanges et rien d'autres.  Pour preuve, je n'ai fait que 7 échanges...


Pour me contacter, me faire part de vos idées, me poser vos questions, me laisser vos remarques,

cliquez sur l'image ci-dessous...

Retour vers le sommaire