La faune du Dévonien :

Les brachiopodes

Spirifer auriculatus de la Grauwacke de Nassau
Dessin de Luc Van Bellingen d'après G. et F. Sandberger 1850-1856
 

LES BRACHIOPODES Inarticulés

Genre et espèce

Synonymes

Période concernée

Lingula minima (Sowerby)

 

Gedinnien inférieur

Coquille mince, presque équivalve, lisse ou striée concentriquement, allongée, ovale ou oblongue, pointue vers les crochets, étroite au bord frontal. La fixation a lieu par un long pédoncule musculaire, s'étendant entre les crochets.

Orbiculoidea tainei (Barrois, Pruvost et Dubois)

Orbiculoidea intermedia

Gedinnien inférieur

LES BRACHIOPODES Articulés

Genre et espèce

Synonymes

Période concernée

Acrospirifer beaujani (Béclard)

 

Siegenien moyen

Acrospirifer intermedius (Schlotheim)

Euryspirifer intermedius (Hall)
Spirifer intermedius (Hall)

Siegenien – Emsien – Couvinien supérieur

Acrospirifer moselanus (Solle) avec plusieurs variétés recensées :

Acrospirifer moselanus gracilis
Acrospirifer moselanus steinnigeri
Acrospirifer moselanus dahmeri

Hysterolites intermedius maturus

Dévonien inférieur

C'est un superbe "spirifer" très élancé, ne portant pas beaucoup (2 ou 3) côtes radiales.  Le sinus est large et bien marqué.

Acrospirifer primaevus (Steininger)

Acrospirifer primaevus de la région de Couvin

 

 Spirifer primaevus (Steininger) (Kayser) (Koch) (Gosselet) (Béclard) (Sandberger)
 Spirifer cultrijugatus (Roemer)
 Spirifera primaeva (Steininger) (de Tromelin) (Lebesconte)
 Spirifer socialis (Krantz) (Cailliaud)
 Spirifera cultrijugata (Davidson)
 Spirifer paradoxoïdes (Quenstedt)
 Spirifer decheni (Kayser) (Béclard) (Barrois) (Oehlert)
 Spirifer beaujeani (Béclard)
 Spirifer arrectus (Hall)
 Spirifer hawkinsii (Morris & Scharpe)
 Spirifer antarcticus (Morris & Scharpe)
 Spirifer orbignyi (Morris et Scharpe)
 Spirifer fallax (Giebel)
 ? Spirifer latestriatus (Maurer) ?  
 

  Siegenien

L'acrospirifer primaevus possède une grande coquille à valves convexes et de forme semi-circulaire.  Bords latéraux formant par conséquent le demi-cercle, et non étendus en forme d'ailes allongées.  Grande valve enflée au crochet qui se recourbe vers l'area.  Area, élevée au milieu, occupant toute la largeur de la coquille.  Large ouverture deltoïdienne sous le crochet.  Area de la petite valve étroite, plutôt linéaire.  Bourrelet très haut, aigu, à arête tranchante, s'élargissant fortement au front.  sinus large, assez profond, en fond de gouttière arrondi, ne relevant pas sensiblement à son extrémité le bord palléal.  Plis latéraux épais, larges, très saillants, à crêtes anguleuses, jamais bifurqués, séparés par des sillons de largeur à peu près équivalente, profonds et anguleux; parfois les plis sont sub-arrondis, ce qui dépend de l'état de conservation de la coquille.  Sur les moules internes généralement 7 à 8 de ces plis de chaque côté du bourrelet et du sinus, mais, sur les échantillons qui ont conservé, et le cas est malheureusement rare chez les spécimens belges, une partie de leur test, le nombre de plis augmente alors.  J'ai pu compter 8 à 10 côtes.  Protubérance musculaire, à l'emplacement du crochet de la grande valve, extraordinairement développée sur les moules internes et fortement saillante au-dessus et au delà du bord cardinal de la valve.  Sur des fragments de test, ornementation constituée par des lamelles d'accroissement concentriques, rapprochées, recouvertes de fines stries longitudinales.

Adolfia sauvagei (Rigaux)

Adolfia pseudomultifida

Frasnien

Alatisformis alaformis (Drevermann)

Spinocyrtia alaformis (Drevermann)
Spirifer subcuspidatus variété alata (Kayser)
Spirifer subcuspidatus (Schnur) (Quenstedt) (Kayser) (Gosselet) (Beuhausen) (Riemann) (Wenjukoff) (Maurer) (Sandberger)
Spirifera cuspidata (Steininger) (Dividson) (Whidborne)
Spirifer cuspidatus (Steininger)
Spirifer varicosa (Hall)
 ? Spirifer mischkei (Frech) ?

Emsien – Couvinien

Les spécimens récoltés dans le Burnotien de la région de Rochefort m'ont permis d'en donner la diagnose suivante : coquille de taille moyenne, de forme pyramidale quand elle est vue du côté de la grande valve, semi-circulaire lorsqu'on n'a devant soi que la petite valve.  Sinus large, non plissé, à fond arrondi, peu profond, parfois prolongé et relevant alors assez sensiblement au front, le bord palléal.  Area de la grande valve triangulaire, plane, prenant, à la base, toute la largeur de la charnière, très élevée, pointue au sommet, ornée de stries fines entrecroisées verticalement et transversalement.  Ouverture deltoïdienne de même forme, assez large, bien délimitée; crochet droit ou légèrement infléchi vers la charnière, l'area prenant alors une disposition faiblement concave.  Petite valve peu convexe, à bourrelet large, non plissé, peu saillant, faiblement arrondi.  Area de la même valve linéaire.  Plis latéraux simples, arrondis ou plus anguleux suivant l'état de compression latérale, dont le nombre varie de 12 à 24.  Test couvert de fines lamelles d'accroissement serrées, imbriquées, formant d'élégantes ondulations traversant toute la coquille.

Parmi les spécimens que j'ai pu observer, il y a une infinité de variations dans un même caractère : forme, area, plis, bourrelet, mais tous provenant du même horizon stratigraphique.

Ici encore l'état de conservation et la compression des terrains manifestent leur influence ce qui peut expliquer la variabilité des dénominations sans que l’on puisse réellement établir entre les différents spécimens une distinction claire tant sur le plant zoologique que sur le plan stratigraphique.

Allorisma westfalica (Spriestersbach)    Givetien

Anathyris ezquerrai (Verneuil & d'Archiac)

Athyris ezquerrai

Dévonien inférieur - Coblenzien

Anoplotheca acutiplicata (Hall) Coelospira acutiplicata Eifelien
Anoplotheca bifida (G. & F. Sandberger) Coelospira bifida Eifelien
Anoplotheca dorsosulcata (Okubo) Coelospira dorsosulcata Eifelien
Anoplotheca flabellites (Conrad) Coelospira flabellites Eifelien
Anoplotheca lepida (G. & F. Sandberger) Coelospira lepida Eifelien
Anoplotheca nitida (Schmidt) Coelospira nitida Eifelien
Anoplotheca saffordi (Foerste) Coelospira saffordi Eifelien
Anoplotheca sulcata (Ulrich) Coelospira sulcata Eifelien
Anoplotheca venusta(Schnur) Coelospira venusta Eifelien

Caractérisé par ses cônes spiraux maintes fois repliés; bord cardinal arqué; pas d'area; ouverture au crochet et deltidium.

Apousiella belliloci (Rigaux)

 

Frasnien inférieur

Apousiella bouchardi (Murchison)

Spirifer bouchardi (Murchison)
Mucrospirifer bouchardi (Conrad)
Delthyris mucronata (Sandberger)
Spirifer mucronatus (Conrad)

Frasnien moyen

Apousiella dorlodoti (Rigaux)

 

Givetien supérieur – Frasnien inférieur

Araratella moresnetensis (de Koninck)

Rynchonella moresnetensis

Famennien supérieur

Arduspirifer arduennensis (Schnur)

Arduspirifer arduennensis de Vireux-Molhain (en moule interne)

Arduspirifer arduennensis du Viaduc de Thanville (en moule interne)

 
 Spirifer arduennensis (Schnur) (Gosselet) (Quenstedt) (Kayser) (de Koning) (Barrois)
 Spirifer antiqua (Steininger)

Dévonien inférieur (Coblenzien - Siegenien – Emsien inférieur)

En prospectant tant du côté du Viaduc de Thanville, que du côté de Vireux-Molhain et que du côté de Vierves sur Viroin, j'ai pu découvrir de nombreux Arduspirifer Arduennensis en moules internes pour la plupart.  Je n'en ai que deux qui sont en moules externes : un petit et un plus grand (comme le présente l'image ci-dessus)  Les tailles sont diverses (de 3 à 7 cm).  Forme transverse de petite à moyenne taille.  Ailes fortement échancrées aux bords latéraux et s'amincissant, par le fait, en forme d'éperon.  Pointes fréquemment brisées.  Grande valve fortement bombée, particulièrement dans la région de crochet qui surplombe et se recourbe sur l'area.  Area se distinguant difficilement, les bords cardinaux des deux valves étant le plus souvent en contact.  Sinus large, bien accusé, non plissé, à fond arrondi.  Petite valve beaucoup moins convexe que la grande, à bourrelet arrondi avec des variantes plus ou moins anguleuses selon l'état de compression.  Plis latéraux simples, grossiers, arrondis, dont le nombre varie de 8 à 10, jamais plus, les deux premiers étant à peine exprimés.  Test couvert de fines stries d'accroissement concentriques, ondulées, très rapprochées.  Moules internes de la grande valve présentant une forte protubérance musculaire, ovalaire, tronquée à la base, faisant saillie sur le plan de la valve et dépassant le bord cardinal, déprimées au milieu et couverte d'une fine striation verticale ou rayonnante.  Fine granulation sur les parties du moule interne avoisinant le crochet.  Bourrelet présentant au sommet une incision linéaire se prolongeant jusqu'au milieu de sa longueur et même au delà.  plis latéraux au nombre de 6 ou 7 seulement sur les moules internes.

Arduspirifer intermedius (Schlotheim)

Euryspirifer intermedius

Couvinien

Arduspirifer supraspeciosus (Lotze)

Euryspirifer supraspeciosus (Barrois)
Spirifer ilsae (Kayser)
Spirifer pseudospeciosus (Kayser)
Spirifer speciosus (Schlotheim)
Spirifer speciosa (Bronn)

Couvinien

Ailes garnies de plis larges peu nombreux, décroissants à partir du pli formé par le bourrelet médian.

Athyris concentrica (Buch)

Spirigeria concentrica (d'Obrigny)

Dévonien moyen

Coquille fibreuse, arrondie, lisse ou striée concentriquement, souvent lamelleuse. Bord cardinal arqué, sans area.  Crochet courbé, perforé, à deltidium atrophié. Plaques dentaires plus ou moins développées, entourant les impressions musculaires. Valve dorsale à septum médian faible ou absent.  A la plaque dentaire s'attachent de grêles apophyses crurales qui s'élèvent sous le crochet pointu, ou qui portent les appendices recourbés des cônes spiraux. Ceux-ci sont unis par un pont chez beaucoup d'espèces, les appendices d'où naissent les cônes spiraux reviennent en arrière sans s'unir à eux.

L'Athyris concentrica porte admirablement son nom car il est doté d'une magnifique ornementation de lignes de croissances concentriques.

Athyris undata (Defrance)

Spirifer avirostris (Krantz)
Spirifer aviceps (Kayser)
Spirigeria undata (d'Obrigny)

Dévonien inférieur

L'Athyris undata, de la famille des athyrididés, coquille globuleuse assez régulièrement arrondie, un peu oblongue d'une forme qui rappelle de loin un losange ou un carré sur pointe, sans côtes radiales mais avec de très fines côtes de croissance. l'Athyris peut aussi être entièrement lisse. Il a un foramen assez gros, et est dépourvu d'area. Il présente une commissure frontale ayant un très fort pli qui correspond sur la valve dorsale, à un bourrelet longitudinal médian, très prononcé, correspondant sur la ventrale à un sillon profond.

Atrypa : généralités

Coquille bombée, fibreuse, généralement ornée de stries rayonnantes ou de stries de croissance écailleuses. Impressions musculaires el vasculaires comme chez Rhynchonella. Deux larges bandes calcaires enroulées en spirale s'unissent aux apophyses crurales très courtes et recourbées; le sommet des spirales est dirigé vers la valve dorsale, et leur base élargie vers la valve ventrale; elles sont unies, près du crochet, par un pont calcaire qui s'allonge en forme de dent vers le bord frontal. Crochet recourbé, sans area, à bord cardinal arrondi, présentant, sur la valve ventrale, des dents bien développées, tandis qu'à la valve dorsale sont fixés deux cônes spiraux creux, dont les sommets sont dirigés vers le centre de la valve dorsale.

La ressemblance extérieure avec Rhynchonella est si grande que Quenstedt place Atrypa immédiatement à côté de ce genre et les considère comme « Bicornes» à bras spiraux calcifiés.

Atrypa legayi (Linné)

 

Frasnien

Les schistes calcareux de la zone dite "des monstres" nous livrent aussi de splendides Atrypa legayi. C'est un gros Atrypa de 4 à 5 cm de diamètre, une valve presque plane et une autre très convexe, avec de nombreuses côtes radiales très fines. On dirait un Atrypa reticularis monstrueux.  Leur provenance est diverse : Petigny, Rochefort, Heyd,  Frasnes-lez-Couvin, Fromelennes...

Atrypa reticularis (Linné)

 

Dévonien

L'Atrypa reticularis, brachiopode de la famille des atrypides est très commun dans pratiquement toutes les couches du Dévonien. C'est un petit brachiopode assez polymorphe de 2 à 3 cm de diamètre.  Les valves sont pratiquement circulaires.  L'une est presque plate ou peu bombée alors que l'autre est bien convexe, ce qui lui donne souvent un air globuleux. La coquille est ornée de fines côtes radiales et de fines marques de croissance concentriques bien que parfois ces dernières soient absentes ou très peu visibles. 

Dans la carrière du Fond des Vaulx, très riche en fossiles de toutes espèces. (Vous pouvez aussi vous en rendre compte en observant les échantillons de coraux qui y ont été découverts). La Formation X qui y est bien représentée nous offre de magnifiques atrypas qu'après observation minutieuse, je n'ose classer exactement. Ils ressemblent très fort aux Atrypa reticularis mais le bord de leur coquille, à la jointure des deux valves est comme tout chiffonné et possède des espèces d'excroissances assez particulières. Dans la carrière du Fond des Vaulx, dans les couches d'argile brune de la Formation X, ils sont très communs... mais c'est le seul endroit où j'ai pu trouver de tels spécimens. Peut-être est-ce tout simplement des Atrypa reticularis qui, dans un certain milieu de vie se sont développés de la sorte... ou alors, c'est une espèce particulière... et dans ce cas, nous parlerons d'Atrypa sp.

Atrypa thola (Cooper)

 

Devonien moyen

Aulacella interlineata (Sowerby)

 

Dévonien moyen - Dévonien supérieur  

Basilocorhynchus gerardimontis (Sartenaer)

Pugnoides gerardimontis

Famennien inférieur

Bathyrhyncha sinuosa (Fuchs)

 

Gedinnien

Brachyspirifer carinatus (Schnur) avec plusieurs variétés recensées :   

Brachyspirifer carinatus ignorata (Mauer),
Brachyspirifer carinatus latissima (Scupin), 
Brachyspirifer carinatus crassicosta (Scupin),
Brachyspirifer carinatus serdelensis (Pagani)
Brachispirifer carinatus rhenanus (Solle)

Spirifer carinatus

Dévonien inférieur

Brachyspirifer crassicosta (Schupin)

Hysterolites crassicostatus
Spirifer carinatus crassicosta

Siegenien moyen – Emsien supérieur

Brachyspirifer minatus (Godefroid)

 

Emsien

Brachyspirifer niger (Godefroid)

 

Emsien supérieur

Brachyspirifer transiens transiens (Solle)

Spirifer affinis carinatus
Spirifer transiens (Barrande)

Emsien

Camerophorina pachyderma (Quenstedt)

Terebratula pachyderma

Dévonien moyen

Caryorhynchus tumidus (Kayser)

 

Frasnien supérieur

Cavatisinurostrum faniae (Sartenaer)

 

Famennien inférieur

Chonetes crenulatus (F. Roemer) Retichonetes crenulatus Givetien
Chonetes minuta (Goldfuss)   Dévonien moyen
Chonetes plebeja   Givetien

Dans le calcaire du Membre des Trois Fontaines mais cette fois dans la carrière "La Couvinoise" de Couvin : un très beau spécimen de Chonetes plebeja. Espèce semi-circulaire, ornée de nombreuses côtes radiales. Les stries d'accroissement sont pratiquement invisibles.Coquille à valve ventrale un peu bombée et à valve dorsale un peu concave. Les côtés de l'area de la valve ventrale sont ornés d'une rangée d'épines tubuleuses. L'ouverture triangulaire de l'area est couverte par un pseudodeltidium. 

Chonetes sarcinulatus (Schlotheim)

 

Dévonien inférieur

Chonetes sautonensis (Schlotheim)

 

Dévonien inférieur

Chonetes sorditus (Schlotheim)

 

Dévonien inférieur

Coeloterorhynchus kayseri (Rigaux)

Terebratula kayseri
Pugnax kayseri

Givetien – Frasnien  inférieur

Crurithyris acadia (JG Johnson)   Dévonien moyen : Givetien
Crurithyris apena (Anthony Reso)   Dévonien moyen : Givetien
Crurithyris arcuatus (Shumard)   Dévonien moyen : Givetien
Crurithyris expansa (JG Johnson)   Dévonien moyen : Givetien
Crurithyris fissa (Shumard) Crurithyris subfissa Dévonien moyen : Givetien
Crurithyris inflata (Schnur)   Dévonien moyen : Givetien
Crurithyris levicula (Michael Stephens)   Dévonien moyen : Givetien
Crurithyris minuta (Michael Stephens)   Dévonien moyen : Givetien
Crurithyris nastus (JG Johnson)   Dévonien moyen : Givetien
Crurithyris parva (JG Johnson)   Dévonien moyen : Givetien
Crurithyris planoconvexa (Shumard)   Dévonien moyen : Givetien
Crurithyris subtilita (Michael Stephens)   Dévonien moyen : Givetien
Crurithyris unguiculus (Shumard)   Dévonien moyen : Givetien
Crurithyris urei (Fleming)   Dévonien moyen : Givetien

Cymostrophia stephani (Marek)

 

Dévonien inférieur

Cyrtina douvillei (Rigaux)

 

Frasnien

Coquille fibreuse, triangulaire, fort bombée, à côtes rayonnantes et à structure ponctuée. Area de la valve ventrale très élevée, avec un pseudodeltidium bombé, percé, au milieu, d'une ouverture arrondie. Dents soutenues par de puissantes plaques dentaires, qui ne s'unissent pas au fond de la coquille.

Cyrtina heteroclita (Defrance)

 

Dévonien moyen - Dévonien supérieur

Cyrtina quadriplicatus (Sandberger) Spirifer quadriplicatus (Sandberger) Dévonien inférieur

Très petite coquille pyramidale, à très large sinus flanqué de trois plis latéraux formés par des plis plus fins ou stries.  Le bourrelet est remplacé par une large dépression limitée par deux vives arêtes et un second pli latéral également formé par de fines stries.

Cyrtinopsis senceliae (Sartenaer)

Cyrtinopsis murchisoniana
Cyrtinopsis davidsoni variété famenniana

Famennien inférieur

Cyrtospirifer archiaci (Murchison)

Cyrtospirifer asiaticus

Frasnien – Famennien

Cyrtospirifer bisinus (Le Hon)

Germinisulcispirifer bisinus
Cyrtinopsis bisinus

Frasnien moyen

Cyrtospirifer brodi (wenjukoff)

Spirifer archiaci
Spirifer murchisonianus

Frasnien moyen

Cyrtospirifer canaliferus (Lamarck)

Cyrtospirifer aperturatus (Schlotheim)
Spirifer aperturatus (Schlotheim)
Terebratulites aperturatus (Schlotheim)

Couvinien – Givetien – Frasnien

Cyrtospirifer conoideus (Roemer)

Spirifer tenticulus

Frasnien moyen

Cyrtospirifer extensus (Sowerby)

 

Dévonien supérieur

Cyrtospirifer grabaui (Paeckelmann)

Spirifer inornata
Spirifer extensa
Spirifer verneuili variété elongatus

Dévonien supérieur Frasnien – Famennien

Cyrtospirifer lobatus (Vandercammen)

Spirifer verneuili obovati
Spirifer canaliferus

Frasnien moyen

Cyrtospirifer malaisei (Gosselet)

Spirifer malaisi
Cyrtinopsis malais

Frasnien moyen

Cyrtospirifer monticolaformis (Vandercammen)

Sirifer verneuili lonsdalei

Frasnien moyen et supérieur

Cyrtospirifer orbelianus (Abich)

Spirifer aperturatus
Spirifer archiaci variété orbeliana

Frasnien

Le Spirifer orbelianus, avec son sinus très profond et son interaréa très large peut être découvert dans bon nombre de carrières qui exploitent des couches frasniennes.

Cyrtospirifer stolbovi (Nalivkin)

Spirifer Schelonicus variété stolbovi
Spirifer verneuili subarchiaci
Spirifer verneuili archiaci
Frasnien moyen

Cyrtospirifer syringothyriformis (Packelmann)

 

Frasnien

Cyrtospirifer utahensis (Meek)

Tentocospirifer utahensis
Spirifer disjunctus

Frasnien moyen

Cyrtospirifer verneuili (Murchison)

Spirifer disjunctus
Spirifer verneuili
Spirifer calcaratus
Spirifer archiaci

Dévonien supérieur Frasnien – Famennien

Nous sommes à Barvaux dans les schistes calcareux le long de la tranchée du chemin de fer. Voici les fameux Cyrtospirifer verneuilli (que certains auteurs appellent Spirifer verneuilli ou encore Spirifer disjunctus). C'est l'un des Brachiopodes les plus connus. C'est une grande espèce fusiforme (de 6 à 12 cm de long... parfois même jusqu'à 20 à 25 cm de long pour les plus grands spécimens), plus ou moins allongée transversalement, à bord cardinal rectiligne, crochets plutôt saillants et même assez proéminent, dominant une area bien développée avec large pseudo-deltidium. Ornementation de nombreuses côtes rayonnantes en éventail, arrondies, très serrées (de 40 à 90 côtes radiales sur chaque valve). Un bourrelet dorsal médian, correspondant à une dépression ou sinus de la valve ventrale. Le genre Spirifer est caractérisé par ses spirales internes bien développées, à pointes dirigées vers les bords extrêmes de la coquille.

Davidsonia sp. (Sandberger & Sandberger)   Givetien

Delthyris aculeata (Schnur)

Spirifer aculeatus
Spirifer crispus (Hisinger)

Couvinien

Delthyris dumontiana (Koninck)

Delthyris magnus
Delthyris loculatus
Delthyris quadrifarius

Gedinnien

Dicamara plebeja (Sowerby)

 

Dévonien moyen

Dinapophysia papillo (Krantz)

Plethorhynchus papillo
Orthis papillo

Dévonien inférieur - Siegenien

Discina acuticosta (Sandberger & Sandberger)   Givetien
 
Discina marginata (Sandberger & Sandberger)   Dévonien moyen

Douvillina interstrialis (Phillips)

Leptaena interstrialis

Dévonien moyen

Espèce à valve brachiale excavée, très variable dans ses proportions, ornée de côtes radiales de premier ordre, plus ou moins espacées, entre lesquelles s'intercalent des côtes très fines.

Eleutherokomma barroisi (Rigaux)

Gürichella barroisi
Adolfina barroisi

Frasnien

Eleutherokomma legayi (Rigaux)

Gürichella legayi

Frasnien

Eodmitra oblivialis (Brice et Sartenaer)

Spirifer seminoi
Cyrtospirifer supradisjunctus
Spirifer supradisjunctus variété latisellata
Spirifer supradisjunctus variété angustisellata

Frasnien moyen

Eodmitra supradisjunctus boloniensis (Brice)

Spirifer seminoi
Spirifer supradisjunctus
Spirifer disjunctus variété supradisjunctoidea

Frasnien inférieur et moyen

Eoglossinotoechia sylphidea (Turek)

 

Dévonien inférieur

Eoparaphorhynchus lentiformis (Nalivkin)

 

Famennien inférieur

Eoparaphorhynchus triaequalis (Gosselet)

Rhynchonella triaequalis

Famennien inférieur – Famennien moyen

Eospirifer davousti (de Verneuil)

Spirifer davousti

Dévonien inférieur

Eospirifer solitarus (Kaplun)

Acrospirifer solitarus

Siegenien

Euryspirifer dunensis (Kayser)

Euryspirifer dunensis en moules externe et interne, de la région de Grupont

 

 Terebratulites paradoxus (Schlotheim)
 Hysterolites macropterus (Goldfuss)
 Hysterolites paradoxus (Schlotheim)
 Trigonotreta macroptera (Sandberger)
 Delthyris macroptera (Dechen)
 Spirifer macropterus (d'Archiac) (de Verneuil) (Roemer) (Tchihatcheff) (Krantz) (Gosselet) (Andrä) (Chevillard) (de Koning) (Koch) (Kayser)
 Spirifer speciosa (Davidson)
 Spirifer hercyniae (Giebel) (Kayser)
 Spirifer pollens (Roemer)
 Spirifer alatus (Roemer)
 Terebratulites alatus (Schlotheim)
 Spirifer epiparadoxus (Schlotheim)
 Spirifer paradoxus(Schlotheim) (Quenstedt) (Schnur) (de Verneuil) (Kayser) (de Koning) (Follmann) (Barrois) (Gosselet) (Beushausen) (Sandberger)
 Spirifer phalaena (Sandberger)
 Spirifer paradoxus variété hercyniae (Barrois)
 Spirifera macroptera (Steininger) (Davidson)
 Spirifer pellico (de Verneuil) (Tchihatcheff) (d'Archiac) (Cailliaud) (Bureau) (Barrois)
 Spirifer pellicoi (Oehlert)
 Spirifer dunensis (Kayser)
 Euryspirifer paradoxus (Schlotheim)
 Acrospirifer paradoxus(Schlotheim)

Coblenzien - Siegenien – Emsien 

J'ai pu, après observation de quelques spécimens récoltés dans la région de Grupont, établir pour cette espèce les caractères communs suivants : Grande coquille fusiforme, très transverse par l'allongement des ailes qui se terminent généralement en pointes effilées.  Elle est, le plus souvent, quand elle n'a pas subi de déformation, trois fois plus large que longue, la plus grande largeur étant toujours exprimée par la charnière.  Area étroite, concave, à peu près de même largeur sur toute son étendue, nettement délimitée par les bords parallèles des deux valves, déviant légèrement en hauteur sous le crochet de la grande valve.  Valves modérément convexes.  Grande valve plus renflée dans la région du crochet.  Celui-ci est bien accusé avec l'extrémité recourbée au-dessus de la ligne cardinale et cachant, par le fait, le sommet de la petite ouverture deltoïdienne triangulaire.  Sinus prenant naissance dans l'extrémité du crochet, se prolongeant, en s'élargissant, jusqu'au bord frontal où la largeur correspond à celle des 4-5 plis les plus voisins, et qu'il dépasse légèrement en se terminant en une courte languette.  Fond du sinus garni d'une petite crête longitudinale médiane en forme de pli plus faible que les côtes latérales, pas toujours apparent et disparaissant même complètement sur les moules internes.  Petite valve également un peu proéminente à l'emplacement du crochet qui est moins accusé que sur la valve opposée, mais dont la pointe se recourbe de même sur l'area.  Au sinus correspond ici un bourrelet très élevé, de largeur équivalente et dont la crête est plus ou moins anguleuse, toujours suivant l'état de préservation.  Plis latéraux normalement au nombre de 16-20, très prononcés, arrondis ou plus anguleux suivant l'état de compression latérale, et s'atténuant en raison de leur éloignement vers les extrémités cardinales.  Surface couverte de stries transverses, concentriques, fines, serrées et ondulées. Moules internes caractérisés par une forte protubérance musculaire sur la grande valve et par l'absence d'incisions latérales produites, chez d'autres espèces, par la pénétration des plaques dentaires. Ce tubercule fait fortement saillie dans la région cardinale.  Il est déprimé au centre et couvert d'une très fine striation verticale ou rayonnante.  Le dessus des moules internes vers la charnière, est couvert de granulations irrégulièrement disposées.

En résumé, je dirai que cette espèce se reconnaît à coup sûr par :
  • sa forme très transverse,
  • le parallélisme de ses bords cardinaux,
  • la hauteur et la largeur de son bourrelet,
  • la profondeur et la largeur de son sinus,
  • le pli longitudinal médian dans le fond du sinus sur la coquille con- servée, mais disparaissant sur le moule,
  • les plis latéraux, très prononcés, rarement bifurqués, au nombre de 16 à 20 que l'on peut distinguer de chaque côté du bourrelet et du sinus,
  • les stries fines, serrées et ondulées qui traversent toute la surface de la coquille,
  • enfin, sur les moules internes, par la forte protubérance musculaire de la grande valve et l'absence d'incisions latérales.
Presque tous ces caractères sont constants et si l'on rencontre parfois des variations quelque peu saillantes.  Elles sont dues avant tout à des états différents de conservation.

Euryspirifer supraspeciosus (Schlotheim)

Spirifer supraspeciosus
Spirifer speciosus

Dévonien moyen

Les calcaires de Couvin nous livrent les fameux Spirifer speciosus que certains auteurs appellent aussi Euryspirifer supraspeciosus ou encore Arduspirifer supraspeciosus. Avec le Spirifer verneuili, c'est l'un des Brachiopodes les plus connus. C'est une grande espèce fusiforme, plus ou moins allongée transversalement, à bord cardinal rectiligne, crochets plutôt saillants, dominant une area bien développée avec large pseudo-deltidium. Ce Spirifer, de taille bien moindre que le Spirifer verneuli, est orné seulement d'une huitaine de grosses côtes arrondies, localisées dans la région centrale C'est le type même du spirifer avec un bourrelet dorsal médian, correspondant à une dépression ou sinus de la valve ventrale bien profond et des extrémités cardinales longues et effilées.

Evanescircostrum alblini (Sartenaer)

 

Famennien inférieur

Fimbrispirifer daleidensis (Steiniger)

Fimbrispirifer daleidensis de la région de Couvin, Grès d'Anor

 
 Spirifer daleidensis (Steininger) (Kayser) (Béclard)
 Spirifer aperturata (Phillips)
 Spirifer canaliferus (Schnur)
 Spirifer dichotomus (Wirtgen)
 Spirifer dubia (Etheridge)
 Spirifer undifera (Roemer)
 Spirifer jouberti (Oehlert et Davoust) (Barrois)
 Spirifer divaricata (Hall)

Siegenien – Emsien

Fimbrispirifer parcefurcatus (Spriesterbach)

 

Couvinien inférieur

Fimbrispirifer trigeni (Verneuil)

 

Siegenien

Gerolsteinites givefex (Stuve)

Undispirifer givefex
Undispirifer undiferus (qui est une espèce à part entière)
Undispirifer gerolsteinensis (Steininger)
Spirifer gerolstenensis (Steininger)

Givetien inférieur – Frasnien

 

Globulirhynchia lemesli (Rigaux)

Rhynchonella lemesli

Frasnien inférieur

Glossinulus mimicus (Barrabde)

Rhynchonella adolphi mimica

Emsien

Gypydula akimiskiformis

 

Dévonien inférieur

Gypydula breviostris (Dalman)

 

Dévonien inférieur

Gypydula cornuta alaskensis

 

Frasnien supérieur

Gypydula galeata (Dalman)

 

Dévonien inférieur

Se distingue de Pentamerus par un crochet allongé, non recourbé, sous lequel un deltidium est parfois visible, et par la disposition intérieure de la valve dorsale, dont les septa, qui portent les plaques crurales, ne sont pas réunis en une plaque médiane, mais restent divergents.

Helaspis finis (Wolfart)   Dévonien moyen
Helaspis plexa (Wolfart)   Dévonien moyen

Howellella mercuri (Gosselet)

Spirifer mercuri

Gedinnien inférieur

Hypothyridina cuboides (Sowerby)

Terebratula cuboides
Rhynchonella cuboides
Wilsonia cuboides
Uncinulus cuboides

Givetien – Frasnien

 

Espèce assez petite à ailes très courtes, affectant une forme cubique, mais sur laquelle la sinuosité de la commissure est très accentuée.  Crochets très courts.  Surface ornée de côtes fines divergeant régulièrement de ces crochets.

Hysterolites hystericus (Schlotheim)

 

Spirifer carinatus selon Schnur

Hysterolites hystericus de la région de Grupont

Hysterolites hystericus de la région de Rochefort

 

 Spirifer hystericus Schlotheim) (de Koninck) (Murchison) (Quenstedt) (Kayser) (Gosselet) (Koch) (Barrois) (Beushausen) (Béclard) (Sandberger)
 Delthyris micropterus (Goldfuss)
 Spirifer micropterus (D'archiac & de Verneuil) (Hébert) (Gosselet) (Koch) (Mauer)
 Trigonotreta microptera (Sandberger)
 Spirifer ostiolatus (Roemer)
 Spirifer oweni (Hall)
 Spirifer rousseau (Rouault) (de Verneuil) (Oehlert) (Bayle)
 Spirifer venus (d'Obrigny) (Bayle) (Oehlert)
 Spirifer cytherea (d'Obrigny)
 Spirifer carinatus (Schnur) (Gosselet) (Quenstedt) (Kayser)
 Spirifer microptera (Steininger)
 Spirifer carinata (Steininger)
 Spirifer belouini (Rouault)
 Spirifera hysterica (Davidson) (Etheridge)
 Spirifer macropterus (Roemer) (de Koning)
 Spirifer laevicosta (Barrois) (Oehlert)
 Spirifer excavatus (Kayser)
 Spirifer bazini (Oehlert)
 Spirifer gosseleti (Béclard)
 Spirifer prohystericus (Maurer)

Coblenzien

On peut lire dans la littérature : "Coquilles un peu transverses, à sinus et bourrelet lisses un peu saillants, portant onze plis de chaque côté, séparés les uns des autres par des sillons assez profonds et montrant des stries d'accroissement prononcées. Le moule interne de la valve ventrale est caractérisé par deux incisions profondes qui, partant du crochet à la hauteur du troisième pli, atteignent le tiers de la longueur de la coquille en se dirigeant vers le sinus.

Je possède des moules internes recueillis dans le Burnotien des environs de Grupont.  Ces spécimens belges de l’hysterolites hystericus se rencontrent presque toujours à l'état de valves séparées; celles-ci présentent les caractères suivants:

Forme semi-circulaire, dont la plus grande largeur se trouve parfois au bord cardinal, mais, le plus souvent, en dessous, vers le milieu de la coquille.  Grande valve ayant les parties latérales assez bombées et un large sinus lisse, à fond anguleux ou plus arrondi selon l'état de conservation, et même parfois tout à fait arrondi.  Côtes latérales simples, bien prononcées et également arrondies ou anguleuses suivant qu'elles ont été plus ou moins bien préservées : on en compte généralement 14 à 18, mais ce nombre, réduit parfois à 10, s'élève jusqu'à 20 sur quelques échantillons.  Coquille couverte de fines lamelles d'accroissement imbriquées, rapprochées, ondulées et qui semblent avoir été striées ou frangées, à en juger par des fragments de test conservé.  Area de la grande valve occupant à peu près toute la longueur de la charnière, assez élevée, légèrement concave, présentant dans le milieu une ouverture deltoïdienne triangulaire à large base.  Crochet de la grande valve bien accusé et faiblement recourbé au sommet.  Petite valve modérément convexe, garnie au milieu d'un fort bourrelet dont le sommet est aplati sur une partie des spécimens que j'ai examiné et plus arrondi ou anguleux sur d'autres. Comme chez tous les Spirifères provenant des grauwackes anciennes belgo-rhénanes, ce caractère est variable suivant l'état de conservation ou de compression des moules. Sur les moules, deux profondes incisions, se terminant généralement dans le deuxième sillon intercostal ou à la hauteur du 3ème pli, limitent latéralement les empreintes musculaires qui ne font pas, ou très légèrement, saillie sur le plan de la valve. Ces empreintes, qui atteignent ordinairement en longueur le 1/3 de la coquille, à bords faiblement divergents ou aussi parallèles, sont fortement déprimées dans le milieu; elles portent parfois la trace des trois plis latéraux les plus voisins du sinus et sont couvertes d'une fine striation verticale ou rayonnante; certains échantillons présentent en outre une petite fissure intermédiaire, comme trace d'un septum médian à l'intérieur de la valve. Il y a lieu de remarquer que le nombre de plis est très variable chez l'Hysterolites hystericus comme, en général, chez beaucoup d'autres espèces, soit qu'on ait affaire à la coquille conservée ou à son moule interne soit qu'on examine une série de spécimens de la même forme dans. un même état de développement ou dans un même état de conservation. Il n'y a pas à songer à trouver une constante caractéristique dans le nombre de plis dont les coquilles sont ornées. Hysterolites hystericus traverse, en Belgique, toute la série des couches du Coblenzien.  Il est particulièrement commun dans le Burnotien, au dessus des schistes rouges.

Ivanothyris undulifera (Kayser)

Spirifer unfifer
Cyrtynopsis undosa
Spirifer undosus
Cyrtina undosa
Cyrtina undosa brachyptera

Emsien – Couvinien

Ivanothyris trisecta (Kayser)

Spirifer trisectus
Quadrithyris trisecta

Couvinien, assise de Bure

Kransia parallelepipeda (Bronn)

Terebratula parallelepipeda

Emsien - Givetien

Ladogia triloba (Sowerby)

 

Dévonien moyen

Ladogiafornix fornicatus (Schnur)

Terebratula fornicata

Dévonien moyen

Ladogioides ferquensis (Brice)

 

Frasnien inférieur

Leptaena analogaeformis

 

Dévonien inférieur et moyen

Leptaena rhomboïdalis (Wilkens)
Strophonemaa rhomboïdalis
Leptaena concava (Hall)
Dévonien inférieur et moyen

Le Leptaena rhomboïdalis, brachiopode de la famille des leptaenidés.  C'est un très bel exemplaire de cette famille très polymorphe qui se reconnaît tout de suite à sa valve ventrale d'abord plane, puis brusquement coudée; la valve dorsale est donc concave. Prolongement cardinal de la valve dorsale portant de nombreuses fentes; les quatre impressions musculaires de la valve dorsale sont très grandes et occupent presque les deux tiers de la longueur du crochet; les impressions musculaires de la valve ventrale sont petites. Impressions vasculaires rayonnantes. Les deux valves sont chargées d'une fine sculpture rayonnante, traversée, sur la partie plane, de grosses rides, de gros bourrelets concentriques onduleux de croissance plus ou moins accentués.

Mauispirifer gosseleti (Béclard)

Spirifer excavatus

Siegenien inférieur et moyen

Merista herculea (Bronn)

 

Dévonien inférieur

Se distingue par la présence, au fond de la valve ventrale, d'une plaque bombée qui s'étend depuis le crochet jusqu'au milieu de la coquille, tandis qu'à l'intérieur de la petite valve il se trouve un petit septum médian.

Mesoplica praelonga (Sowerby)

 

Dévonien supérieur

Metabolipa greindli (Mailleux)

Pentamerus greindli

Dévonien moyen - Dévonien supérieur

Nemesa nemesana (Schmidt)

 

Dévonien moyen

Oligopterhynchus hexatoma (Schnur)

Terebratula hexatoma

Eifelien

Orthis opercularis (Murchison & Verneuil & Keyserling)   Dévonien moyen
 
Orthis opercularis var sacculus (Sandberger & Sandberger)   Dévonien moyen
Orthisina crenistria (Phillips)   Givetien
 
Orthis striatula (Schlotheim)   Dévonien moyen à supérieur

Forme ovale peu épaisse, à crochets petits, mais bien détachés, avec légère dépression médiane de la valve ventrale.  Surfaces couvertes de stries radiaires régulières.  L'intérieur de la valve ventrale porte, devant les crochets, deux empreintes myophores qui laissent une forte trace sur le moule interne.

Pammegetherhynchus merodae (Sartenaer)

 

Frasnien supérieur

Pampoecilorhynchus nux (Gosselet)

Camarotoechia nux
Rhynchonella nux

Famennien inférieur

Pampoecilorhynchus praenux (Sartenaer)

 

Famennien inférieur

Parachonetes verneuili (Marek)

 

Dévonien inférieur

Paraspirifer beclardi (Godefroid)

 

Couvinien inférieur

Paraspirifer bownockeri (Stewart)

 

Givetien

Paraspirifer bucculentus

 

Couvinien inférieur

Paraspirifer cultrijugatus cultrijugatus (Roemer)

Paraspirifer cultrijugatus cultrijugatus de la région de Rochefort vu de différentes positions

 
 Spirifer cultrijugatus (Roemer) (de Verneuil) (Sandberger) (Geinitz) (Schnur) (Gosselet) (Caillaud) (Kayser) (Barrois) (Koch) (Follmann) (Beushausen) (Maurer) (Frech)
 Spirifer acuminatus = forme américaine du Paraspirifer cultrijugatus (d'Obrigny) (Sandberger) (Conrad)
 Spirifer ignoratus (Maurer) (Sanbdberger) (Follmann)
 Spirifer acuminata (Steininger)
 Spirifera cultrijugata (Davidson) (Etheridge)
 Spirifer carinatus (Steininger)
 Spirifer primaevus (Steininger)
 Spirifer auriculatus (Quenstedt) (Kayser) (Frech) (Sandberger)
 Spirifer bownockeri (Kayzer)
 Spirifer pseudocultrijugatus (Roemer)
 Spirifer compressus (Maurer)
 Spirifer prora (Conrad) = Delthyris prora (Conrad)

 Coblenzien, Emsien inférieur, Emsien supérieur et Eifelien

Coquille de grande taille, globuleuse, modérément ailée, à contours latéraux arrondis et à bord frontal fortement relevé par la languette prolongée du sinus; rarement beaucoup plus large que longue, la plus grande largeur se mesurant toujours vers le milieu de la longueur. Ligne cardinale toujours plus courte que la plus grande largeur de la coquille.  Grande valve, très convexe, avec le crochet proéminent dont l'extrémité surplombe et se recourbe assez fortement sur l'area.  Area peu élevée, concave, prenant la longueur de la charnière.  Ouverture deltoïdienne triangulaire, assez large à la base.  Sinus non plissé, prenant naissance dès l’extrémité du crochet, s'élargissant rapidement, à fond arrondi, parfois nettement anguleux, se terminant en languette pénétrant dans la valve opposée, dont elle échancre fortement le bord palléal.  Petite valve également très convexe, à bourrelet sans plis, très accusé en hauteur et en largeur, à arête tranchante.  Crochet de la petite valve saillant, recourbé sur l'area.  Area plus faible et beaucoup plus étroite que celle de la grande valve.  Plis latéraux épais, arrondis, normalement au nombre de 12-14, avec des variantes suivant la taille, présentant de fréquentes traces de bifidité vers le bord et particulièrement sur les moules internes.  De nombreux exemplaires montrent une dichotomie affectant toute la longueur des côtes.  Ornementation du test constituée par de fines lamelles d'accroissement concentriques, imbriquées, très serrées et frangées.  A l'emplacement du crochet se trouve une forte protubérance musculaire, ovalaire, déprimée longitudinalement dans sa partie centrale et couverte de fines stries longitudinales ou rayonnantes; elle se projette au delà de la ligne cardinale et est séparée de la valve, dans sa partie supérieure, par deux incisions latérales.
Le dessus de la valve est parsemé de granulations irrégulières.
 
En résumé, le Paraspirifer cultrijugatus est caractérisé :
  • par sa forme globuleuse et la forte échancrure palléale produite au front par la languette du sinus;

  • par sa ligne cardinale toujours plus courte que la largeur de la coquille;

  • par son large et profond sinus, sans pli et à languette fortement redressée;

  • par son puissant bourrelet anguleux, très élevé et à vive arête;

  • par la dichotomie de ses plis latéraux, dichotomie qui affecte surtout la coquille dépourvue de son test.

  • par une ornementation remarquable formée de rangées de fines papilles.

Paraspirifer cultrijugatus frechi (Solle)

Spirifer cultrijugatus variété excavata
Paraspirifer cultrijugatus variété multiplicata

Couvinien

Paraspirifer curvatissimus (Solle)

Delthyris acuminata
Paraspirifer acuminatus

Couvinien inférieur

Paraspirifer praecursor (Solle)

 

Ensien supérieur – Couvinien inférieur

Paraspirifer sandbergeri sandbergeri (Solle)

 

Emsien supérieur – Couvinien inférieur

Paromoeopygma bellicastellana (Sartenaer)

 

Famennien inférieur

Pentamerus acutolobatus (Sandberger)   Givetien
Pentamerus brevirostris (Phillips)   Givetien
 
Pentamerus galeatus (Dalman)   Givetien

Très bombé avec commissure fortement sinueuse, ébauchant deux ailes latérales.  Test parfaitement lisse.

Pentamerus globus (Bronn)   Givetien
 

Phlogioderhynchus formosus (Schnur)

Camerophoria formosus
Terebratula formosa

Frasnien

Platyorthis monnieri (Rouault)

Orthis monnieri

Dévonien inférieur

Valve brachiale plane; surface ornée de côtes radiales très fines.

Platyterorhynchus gosseleti (Rigaux)

Leiorhynchus gosseleti

Frasnien inférieur

Plectatrypa aspera (Schlotheim)

Atrypa aspera

Dévonien moyen

Plectospira ferita (Buch)

Retzia ferita

Dévonien moyen

Plionoptycherhynchus exformosus (Sartenaer)

 

Frasnien inférieur

Productella fragaria (Sowerby)

 

Dévonien

Productella subaculeata (Murchison)

Productus subaculeata

Dévonien

Se distingue de Productus par des dents cardinales et par une area abaissée, qui est partagée sur la valve ventrale par un pli triangulaire.

Productus subaculeatus (Murchison)   Dévonien moyen
Productus subaculeatus var fragaria (Sandberger & Sandberger)   Dévonien moyen

Ptychomaletoechia barroisi (Rigaux)

Rhynchonella barroisi
Camarotoechia barroisi
Ripidiorhynchus barroisi

Frasnien inférieur à moyen

Ptychomaletoechia daleidensis (Roemer)

Rhynchonella daleidensis
Camarotoechia daleidensis
Rhynchonella inaurita (Sandberger & Sandberger)
Oligoptychorhynchus daleidensis (Mittmeyer)

Siegenien – Emsien

Ptychomaletoechia dumonti (Gosselet)

Rhynchonella dumonti
Camarotoechia dumonti

Famennien inférieur

Ptychomaletoechia gonthieri (Gosselet)

Rhynchonella gonthieri
Camarotoechia gonthieri

Famennien

Ptychomaletoechia laticosta (Phillips)

Rhynchonella laticosta
Camarotoechia laticosta

Dévonien supérieur

Ptychomaletoechia omaliusi (Gosselet)

Rhynchonella omaliusi
Camarotoechia omaliusi

Famennien inférieur

Coquille fibreuse, bombée, à contour généralement triangulaire et à plis rayonnants. Valve ventrale présentant un sillon médian plus ou moins fort. Valve dorsale pourvue d'un bourrelet, correspondant au sillon du bord frontal. Crochet ventral pointu, saillant ou recourbé et souvent si recourbé qu'entre lui et la pelite valve il ne reste plus de passage pour le pédoncule. L'ouverture de ce dernier est entièrement ou partiellement entourée d'un deltidium. Des plaques dentaires divergentes soutiennent les dents cardinales. La plaque cardinale de la petite valve est profondément divisée et porte de chaque côté une courte apophyse crurale recourbée.

Ptychomaletoechia parallelepipeda (Bronn)
Rhynchonella parallelepipeda
Camarotoechia parallelepipeda
Dévonien moyen
 
Ptychomaletoechia pila (Schnur)
Rhynchonella pila
Camarotoechia pila
Dévonien inférieur
Ptychomaletoechia pugnus (Sowerby)
 
Rhynchonella pugnus
Camarotoechia pugnus
Rhynchonella acuminata Martin
Dévonien moyen
Ptychomaletoechia strigiceps (Roemer)
Rhynchonella strigiceps
Camarotoechia strigiceps
Dévonien inférieur

Pyramidalia simplex (Phillips)

Spirifer simplex
Cyrtia simplex

Dévonien moyen

Retzia adrieni (Verneuil)

 

Dévonien inférieur

Coquille ponctuée, généralement ornée de fortes côtes rayonnantes, rarement lisse. Valve ventrale à crochet perforé, sous lequel se trouve un deltidium.

Retzia ferita (Buch)   Dévonien moyen
Retzia novemplicata (Sandberger & Sandberger)   Dévonien moyen
Retzia ovalis (Sandberger & Sandberger)   Dévonien moyen

Rhenorensselaeria strigiceps (Roemer)

 

Dévonien moyen

Rhipidomella hamoni (Rouault)

 

Dévonien inférieur

Le Rhipidomella hamoni, brachiopode orthidé est doté d'une valve convexe et d'une valve concave, ce qui lui donne un aspect très aplati. Orné de très fines côtes radiales.

Rigauxia acutosina (Rigaux)

Echinospirifer acutosinus

Frasnien inférieur

Ripidiorhynchus belliloci (Brile et Meats)

 

Frasnien moyen

Ripidiorhynchus livonicus (von Buch)

Terebratula livonica

Frasnien moyen

Schellwienella umbraculum (Schlotheim)

 

Dévonien moyen

Schizophoria provulvaria (Maurer)

 

Siegenien

Schizophoria striatula (Schlotheim)

 

Dévonien moyen - Dévonien supérieur

Schnurella schnuri (Verneuil)

Terebratula schnuri

Givetien

Septalaria subtetragona (Schnur)

Terebratula subtetragona

Eifelien

Sicorhynchia trinacria (Havlicek)

 

Dévonien inférieur

Sieberella brevirostris (Phillips)

 

Dévonien moyen

Sieberella sieberi (Buch)

Pentamerus sieberi

Dévonien moyen - Dévonien supérieur

Dans le Membre des Trois Fontaines, il n'y a pas que des Stringocephalus à trouver. il y a aussi le beau Sieberella sieberi. Cependant, j'ai pu observer divers exemplaires de ce brachiopode dans des collections aussi diverses que celle du Musée du Marbre à Rance, du Département de Géologie de la Faculté Polytechnique de Mons ou des collections privées et j'ai pu remarquer que les caractéristiques de base sont très diverses d'un exemplaire à l'autre. Ceci m'amène à définir le Sieberella sieberi comme un brachiopode de la famille des Pentaméridés, espèce très variable, plus ou moins renflée, à sinus plus ou moins accentué et ornée de côtes radiales bien espacées et en nombre très variable. Certains caractères sont tout de même communs et c'est sur ceux-ci que nous pouvons nous baser pour déterminer le spécimen : Coquille bombée à valves inégales, la ventrale étant la plus bombée et possédant un crochet recourbé sous lequel se trouve une ouverture triangulaire. Deux plaques dentaires très puissantes se réunissent en un grand septum médian, formé de deux feuillets. Dans la petite valve se trouvent deux larges plaques crurales correspondantes, qui portent souvent des apophyses crurales et s'unissent parfois à lIn fort septum médian. Lorsque les côtés des plaques crurales et des plaques dentaires passent l'un sur l'autre, il se forme, dans le milieu de la coquille, une petite chambre qui est entourée de quatre autres, deux dans chaque valve, séparées par le septum médian, d'où le nom de Pentamerus. Assez commun à la carrière de la Préale à Heid, carrière la Couvinoise à Couvin, Carrière Frimoye à Olloy sur Viroin et à la carrière de Resteigne.

Spinatrypa aspera (Schlotheim)

 

Eifelien- Givetien

Spinatrypa curvirostra (Cooper)

 

Eifelien

Spinatrypa kelusiana (Struve)

 

Dévonien moyen

Spinatrypa occidentalis (Stainbrook)

Atrypa aspera

Dévonien

Des Spinatrypa occidentalis, petits atrypas avec deux valves légèrement convexes, des côtes radiales ainsi que des stries concentriques de croissance bien marquées, de même puissance qui se croisent lui donnent parfois un aspect "quadrillé" très caractéristique.  Très communs à la carrière "La Couvinoise" à Couvin.

Spinella incerta (Fuchs)

 

Siegenien – Emsien – Couvinien  

Spinocyrtia ascendens (Spriesterbach)

Spirifer mediotextus
Carpinaria ascendens

Givetien

Dans la carrière du Fond des Vaulx nous nous dirigeons vers le Givetien, représenté par un calcaire massif bleu noir légèrement veiné de calcite blanche. C'est le Givetien du Membre des Trois Fontaines. Cherchons le joint de stratification séparant l'Eifelien du Givetien, la Formation de Hanonet du Membre des Trois Fontaines. Ce n'est pas aisé, je le conçois mais c'est à cet endroit précis que, les pieds dans l'Eifelien et la tête dans le Givetien, si je puis employer cette image, que nous découvrons une colonie de beaux spiriféridés : les Spirifer mediotextus. Sinus et sulcus bien marqués, deux valves convexes et 13 à 14 côtes radiales de chaque côté du sinus.

Spinocytria latenincisa   Givetien

Spinocyrtia ostiolata (Schlotheim)

Spinocyrtia laevicosta

Eifelien

Spinocyrtia plicatula (Paeckelmann)

 

Givetien

Spirifer aequaliaratus (Sandberger)   Dévonien moyen
Spirifer arctisegmenta (Hall)   Coblenzien
Spirifer baptistai (Rouault)   Dévonien inférieur
Spirifer bifidus (Roemer)   Givetien
Spirifer cabanillas (de Verneuil & d'Archiac)   Grauwacke de Hierges - Dévonien inférieur des Asturies
Coquille subglobuleuse, arrondie, portant 4 ou 5 gros plis latéraux simples, avec un large sinus présentant parfois un pli longitudinal au milieu et un bourrelet quelquefois divisé par un sillon médian peu prononcé.  Cette forme n'a, à ma connaissance, pas encore été trouvée en Calestienne.
Spirifer cabedanus (de Verneuil & d'Archiac)
Spirifer subcabedanus (de Koning)
Spirifer dumontianus (de Koning)
Spirifer striatissumus (Schlotheim)
Grauwacke de Hierges - Dévonien inférieur des Asturies

Espèce portant douze plis latéraux simples principalement caractérisée par un sillon sur le bourrelet et un pli dans le sinus.  Cette forme n'a, à ma connaissance, pas encore été trouvée en Calestienne.

Spirifer ceptoptera (Goldfuss) Delthyris ceptoptera Dévonien inférieur
Spirifer compressa (Goldfuss)
Delthyris compressa (Goldfuss)
Delthyris triangularis (Sowerby)
Dévonien inférieur
Spirifer concentrica (Goldfuss) Delthyris concentrica (Goldfuss) Dévonien inférieur
Spirifer concentricus (Schnur) Spirifer dutemplei Dévonien inférieur
Spirifer cumberlandiae (Hall)   Dévonien inférieur
Spirifer curvatus (Schlotheim) Terebratulites curvatus Dévonien inférieur
Spirifer disparilis (Hall)   Coblenzien
Spirifer duodenaria (Hall)   Coblenzien
Spirifer euruteines (Owen)   Coblenzien
Spirifer ezquerra (de Verneuil) Spirifer squamosus (Roemer) Coblenzien supérieur des Asturies

Petite espèce transverse, ornée de 5 à 6 plis simples tranchants, sinus étroit, bourrelet aigu et tranchant.  A ma connaissance, cette espèce n'a pas encore été trouvée en Calestienne

Spirifer greeni (Rouault)   Dévonien inférieur
Spirifer gregaria (Hall)   Coblenzien
Spirifer grieri (Hall)   Coblenzien
Spirifer guyoti (Rouault)   Dévonien inférieur
Spirifer heteroclytus (Defrance)   Givetien
Spirifer imbricato-lamellosus (Sandberger & Sandberger)   Givetien

Spirifer indifferens (Barrande) avec plusieurs variétés recensées :

Spirifer indifferens var. elongata (Maurer)
Spirifer indifferens car transiens (Barrande)
Spirifer falco (Barrande) Dévonien inférieur
Spirifer jaschei (Roemer) Spirifer raricosta Dévonien inférieur
Spirifer jovis (Maurer)   Dévonien inférieur
Spirifer macra (Hall)   Coblenzien
Spirifer linguifer (Sandberger & Sandberger)   Dévonien moyen
 
Spirifer macrothyris (Hall)   Coblenzien)
Spirifer manni (Hall) Spirifer nerei (Barrois) Coblenzien
Spirifer mercurii (Gosselet)   Schistes et grauwacke de Mondrepuits
Spirifer muralis (Murchison & Verneuil & Keyserling)   Givetien
Spirifer omaliusi (Rouault)   Dévonien inférieur
Spirifer paillettei (de Verneuil)   Dévonien inférieur
Petite coquille subtriangulaire ornée de 5 à 6 plis latéraux, simples, anguleux.  Sinus avec un gros plis médian.  Bourrelet très prononcé et fortement prolongé donnant à cette forme un caractère spécial.  A ma connaissance, cette forme n'a pas encore été découverte en Calestienne.
Spirifer parvejugatus (Maurer)   Dévonien inférieur
Spirifer pyxidatus (Hall)   Dévonien inférieur
Spirifer robustus (Barrande & Barrois)   Dévonien inférieur
Spirifer rojasi (de Verneuil)   Dévonien inférieur
Spirifer sericeus (Roemer)   Dévonien inférieur
Spirifer sublaevis (Roemer)   Dévonien moyen

? Petite espèce lisse ?

Spirifer submucronatus (Hall)   Dévonien inférieur
Spirifer tenticulum (Murchison & Verneuil & Keyserling)   Givetien
Spirifer togatus (Barrande) Spirifer subsinuatus (Roemer) Dévonien inférieur

Spirifer tregeri (de Verneuil)

Spirifer tregeri, région de Fumay (Charnois), grauwacke de Hierges et région de Couvin, grès d'Anor

 Spirifer Bischofi (Kayser) (Barrois) (Gosselet) (Oehlert)
 Spirifer arenosus (Conrad)

Coblenzien

Une première constatation nous amène à remarquer que le Spirifer tregeri est assez rare dans nos roches du dévonien inférieur.

Les spécimens découverts en Calestienne peuvent être décrits ainsi :  Coquille de taille moyenne, de forme semi-circulaire ou quelque peu transverse suivant l'état de compression qu'elle a subie; la plus grande largeur se trouvant un peu plus bas que la charnière.  Grande valve avec sinus assez large, à fond arrondi, pas très profond, garni de 5-6 plis simples.  Area assez élevée, avec l'ouverture deltoïdienne triangulaire, large à la base et dont le sommet est caché par le crochet bien prononcé et recourbé à son extrémité.  Plis latéraux simples au nombre de 14-16, assez prononcés, arrondis quand ils sont découverts, plus anguleux lorsque la coquille est conservée. Des fragments de petites valves montrent un bourrelet déformé par la compression, mais il devait être, dans son état normal, assez accentué, large, arrondi et couvert, comme le sinus, de 5 ou 6 plis simples.  Les moules internes de la grande valve possèdent une grande impression musculaire déprimée dans sa partie médiane et parfois fissurée. 

L’aspect général pourrait nous le faire confondre avec le Cyrtospirifer verneuili du Frasnien mais celui-ci a les côtes du bourrelet et du sinus plus fines que celles des ailes et toujours bifurquées.

 
Spirifer trisectus (Kayser)   Coblenzien de Nassau
Grande coquille figurée par des moules internes portant trois profondes incisions à l'emplacement du crochet.  A l'intérieur de la grande valve, on peut observer deux fortes plaques dentaires, et entre celles-ci, un septum médian encore plus fort se prolongeant jusqu'au delà des deux tiers de la longueur de la valve.  On peut observer sur les valves des fines stries d'accroissement bordées de rangées de papilles.  A ma connaissance, cette forme n'a pas encore été trouvée en Calestienne.
Spirifer unica (Hall)   Coblenzien
Spirifer waldferdini (Rouault)   Dévonien inférieur
Spirifer zeilleri (Barrois)   Dévonien inférieur
Spirigera concentrica (Buch)   Dévonien moyen
Spirigera gracilis (Sandberger & Sandberger)   Dévonien moyen
Spirigerina reticularis (Gmelin)   Dévonien moyen

Stenorhynchia nympha (Solle)

 

Dévonien inférieur

Straelenia minor (Mailleux)

Rhynchonella dunensis
Rhynchonella dannenbergi

Dévonien inférieur - Siegenien

Stringocephalus burtini (Defrance)

 

Givetien

La couche du Membre des Trois Fontaines est aussi appelée "calcaire à Stringocephalus" car le fossile marqueur de cette couche est le Stringocephalus burtini. Malheureusement, le calcaire est tellement compact qu'il est pratiquement impossible d'en dégager complètement un.  Le Stringocephalus burtini est un Brachiopode de grande taille.  Coquille fort bombée, contour circulaire à ovalaire, bord cardinal courbé, ponctuée ou lisse, convexe  Crochet saillant en bec triangulaire, un peu recourbé, dominant une area également triangulaire, avec large deltidium.  L'ouverture, située sous le crochet dans une area élevée et pourvue d'un deltidium, est grande et arrondie chez les jeunes spécimens; mais avec l'âge elle devient plus petite et ovale, par la croissance du deltidium.  Le deltidium est perforé sous le crochet de la grande valve. A l'intérieur se trouvent un septum pseudo-ventral très développé, de fortes dents cardinales et des bandelettes brachiales qui s'attachent aux apophyses crurales fort saillantes intérieurement et vont jusque près du bord de la coquille.  Elles portent de nombreux prolongements rayonnants dirigés vers l'intérieur. Dans les deux valves il y a un septum médian; le ventral est souvent très développé. Le long prolongement cardinal de la valve dorsale est divisé d'une façon correspondante et s'étend des deux côtés en larges ailes, pour l'insertion des muscles adducteurs. Remarquons encore l'apophyse cardinale fourchue et très longue venant sur le septum ventral. Par sa morphologie interne, Stringocephalus est absolument distinct d'un autre genre - Bornhardtizia -, qui présente la même forme extérieure et constitue donc un cas remarquable de convergence.

Stropheodonta nobilis (Mc Coy)

 

Dévonien moyen

Strophonema depressa (Dalmann)   Givetien
Strophonema laticosta (Conrad)    Dévonien inférieur
Strophonema leptae   Dévonien moyen

Les schistes de Couvin nous offrent un superbe Strophonemaa leptae décoré de très fines côtes radiales. Les Strophomena sont voisins des Leptaena, mais ornés de simples côtes rayonnantes. Coquille déprimée, valve ventrale bombée, valve dorsale concave. Bord cardinal long et droit. Area à chaque valve. Ouverture rétrécie par un pseudodeltidium. Surface interne portant des impressions musculaires profondes et des impressions vasculaires très distinctes, généralement rayonnantes.

Strophonema piligera (Sandberger & Sandberger)   Dévonien inférieur
Strophonema taeniolata (Sandberger & Sandberger)   Dévonien inférieur
Strophonema ziczac (Sandberger & Sandberger)   Dévonien moyen

Strophonella bohemica

 

Dévonien inférieur

Subcuspidella affinis (Fuchs)

Spinocyrtia affinis

Siegenien

Sucuspidella humilis (Scupin)

Spinocyrtia humilis
Spinocyrtia subcuspidata variété humilis

Emsien

Le Subcuspidella humilis, spiriféridé aux arêtes cardinales effilées, au sinus bien marqué et aux gracieuses côtes radiales.

Subcuspidella subcuspidata (Schnur)

Spinocyrtia subcuspidata

Emsien – Couvinien inférieur

Syringothyris elongata (North)

 

Famennien supérieur

Tenuisinurostrum crenulatum (Sartenaer)

Camarophoria crenulata

Famennien inférieur

Tetratomia parvula (Schnur)

Terebratula tetratoma

Couvinien inférieur

Trigonorhynchia fallaciosa (Bayle)

Uncinulina fallaciosa
Rhynchonella fallaciosa

Dévonien inférieur

Uncinulus lodanensis (Burhenne)

Rhynchonella lodanensis

Eifelien

Uncinulus orbignyanus (Verneuil)

 

Couvinien moyen

Uncinulus subwilsoni (d'Orbigny)

Rhynchonella subwilsoni
Hemithyris subwilsoni

Dévonien inférieur

Uncites gryphus (Schlotheim)

Terebratulites gryphus

Dévonien moyen

Coquille fort bombée des deux côtés, très allongée, de structure fibreuse; crochet de la valve ventrale très long, saillant et courbe et présentant une petite ouverture chez les jeunes exemplaires.  valve dorsale à sommet replié en dedans. En arrière se trouve un très grand deltidium concave. Surfaces couvertes de côtes radiaires nombreuses et fines.

Undispirifer undiferus (Roemer)

Spirifer undiferus (Roemer)
Spirifer fimbriata (Conrad)
Spirifer olherti (Barrois)
Spirifer rollandi (Barrois)
Spirifer subsulcatus (Oehlert)

Givetien

L'Undispirifer undiferus, est une petite espèce très variable à ornementation et à sinus plus ou moins accentuées, avec 7 à 18 côtes de chaque côté du sinus.

Vagrania vijaica (Khodalevich)
 
Mimatrypa vijaica (Struve)
Atrypa vijaica

 

Whidbornella caperata (Murchison) Productus caperata Dévonien moyen à supérieur

Whidbornella productoides (Murchison)

Productus productoides

Dévonien supérieur

Xystostrophia umbracula (Schlotheim)

Streptorhynchus umbracula Schuchertella umbracula
Xystostrophia umbraculum

Couvinien

Le Xystostrophia umbracula est un petit orthidé en forme de demi-cercle avec une valve brachiale plane, un petit crochet et de fines côtes radiales que croisent des stries d'accroissement peu marquées.

Spirifers, cyrtospirifers, arduspirifers, acrospirifers, paraspirifers, undispirifers, fimbrispirifers, euryspirifers, eospirifers, brachyspirifers, mucrospirifers

... Généralités...

Coquille fibreuse, à contour ovale, ou fort allongée transversalement, souvent triangulaire. Bord cardinal droit, plus ou moins long. Area de la valve ventrale triangulaire, souvent ornée de lignes verticales et horizontales, à ouverture triangulaire qui se ferme peu à peu par le haut; l'ouverture triangulaire qui se trouve dans la faible area de la valve dorsale est remplie par le prolongement cardinal. Les plaques cardinales sont petites; devant elles se trouvent les quatre impressions des adducteurs. Les plaques dentaires de la valve ventrale sont plus ou moins fort développées et entourent les impressions des adducteurs et divaricateurs. Valves bombées, supports brachiaux enroulés en spirale et formant deux cônes creux tournés l'un vers l'autre par leur base, et dont les sommets sont dirigés vers les deux côtés de la coquille. Les deux cônes spiraux remplissent souvent presque tout l'intérieur de la coquille. Le genre est répandu dans toutes les formations paléozoïques, avec une grande richesse de formes.

Retour haut de page


Pour me contacter, me faire part de vos idées, me poser vos questions, me laisser vos remarques...

cliquez ici :

Luc Van Bellingen

 

 

 

                                                                                                   Retour vers le sommaire