La faune du Dévonien :

Les végétaux, les éponges et les coraux

Spirifer auriculatus de la Grauwacke de Nassau
Dessin de Luc Van Bellingen d'après G. et F. Sandberger 1850-1856

 

LES VEGETAUX – Ptéridophytes – Psilopsides

Les psilophytinées (ou Psilophytes) : certainement la plus ancienne, représentée aujourd'hui par trois espèces seulement appartenant aux genres Psilotum et Tmesipteris. Ces plantes sont très primitives, dépourvues de feuilles ou ne possédant que des microphylles, et dépourvues de racines.

Genre et espèce
Synonymes
Période concernée
Aneurophyton germanicum (Kräusel & Weyland)   Dévonien moyen
Psilophyton glabrum   Dévonien moyen
Psilophyton goldschmidtii (Halle)
 Psilophyton kräuseli
Dévonien inférieur
Longtemps confondue avec P. princeps, du Dévonien inf. du Canada, cette espèce se caractérise par un système raméal à axe principal bien développé, parfois épineux, d'où partent des rameaux latéraux à allure étalée.
Psilophyton princeps (Dawson)
 
Dévonien inférieur
Petits rameaux dichotomes terminés en crosse, garnis d'épines ou de feuilles réduites. Présent dans les couches dévoniennes du Canada.
Sporogonites exuberans (Halle)
 
Dévonien inférieur
Tiges simples, de 10 cm de hauteur, très fines (0,5 mm de diamètre) et striées longitudinalement, terminées par un sporange haut de 9 mm et large de 2 à 4 mm.
Taeniocrada decheniana (Göppert)
 
Dévonien inférieur
Pousses longues, plates, de largeur atteignant 1,5 cm.
Thursophyton elberfeldense (Kräusel et Weyland)
 
Dévonien moyen
Thursophyton milleri (Kräusel et Weyland)   Dévonien moyen
LES VEGETAUX – Ptéridophytes – Lycopsides

Les lycopodinées (ou Lycophytes) : cette classe est réduite aujourd'hui à environ 850 espèces, réparties en cinq genres dont les genres Selaginella, Lycopodium et Isoetes. On retrouve parmi les végétaux fossiles de cette classe des stades préovulaires.

Genre et espèce
Synonymes
Période concernée
Barrandeina dusliana (Göppert)

Reconstitution d'un Lepidodendronopsis par Dennis C. Murphy.  Avec l'aimable autorisation de l'auteur http://www.devoniantimes.org/

Givetien
Barinophyton obscurum
Dévonien
Barinophyton sibericum
Dévonien
Bornia transitionis
 
  Dévonien moyen
Bothrodendron brevifolium
 
  Dévonien moyen
Drepanophycus spinaeformis (Göppert)
Drepanophycus spinosus
Dévonien inférieur
Lepidendron gaspanium
 
  Dévonien moyen
Otzinachsonia beerboweri
 

Lepidodendronopsis beerboweri

Reconstitution d'un Otzinachsonia beerboweri par Dennis C. Murphy.  Avec l'aimable autorisation de l'auteur http://www.devoniantimes.org/

Famennien
Protolepidodendron scharyanum
(Göppert)
 
Dévonien inférieur
Rameaux pouvant atteindre 4 cm de diamètre, portant des feuilles spiniformes longues de 2 cm au maximum.
LES VEGETAUX – Ptéridophytes - Sphénophytes

Les articulées (ou Sphénophytes): ces plantes sont caractérisées par un appareil végétatif articulé (empilement de modules identiques). Dans les temps anciens, au Paléozoique, il existait des formes arborescentes aujourd'hui disparues. Les espèces qui subsistent (une trentaine environ) appartiennent au genre Equisetum et sont des plantes herbacées ligneuses : les prêles

Genre et espèce
Synonymes
Période concernée
Asterophyllites charaeformis   Dévonien supérieur à Carbonifère

Asterophyllites equisetiformis

Formation d'Evieux, Schistes fins noirs, Sommet du Dévonien supérieur

Bowmanites dawsoni   Dévonien moyen
Hyenia banksii (Arnold)   Dévonien moyen
Hyenia complexa (Krausel & Weyland)   Dévonien moyen
Hyenia elegans (Krausel & Weyland)
 
Dévonien moyen
Hyenia vogtii. (Høeg)   Dévonien moyen
Pseudobornia ursina   Dévonien supérieur
Pteridorachis sp.
 
  Dévonien moyen
Rhodea hochstetteri
 
  Dévonien moyen
Sphenophyllum tenerrimum   Dévonien inférieur
LES VEGETAUX – Ptéridophytes - Filicophytes

Les filicinées (ou Filicophytes) : ce sont les fougères. C'est la classe de ptéridophytes la plus importante actuellement avec environ 9.000 espèces vivantes. La plupart des espèces sont herbacées mais il existe encore des espèces tropicales arborescentes.

Genre et espèce
Synonymes
Période concernée
Archaeopteris halliana (Forbes)

Reconstitution de Archaeopteris par Dennis C. Murphy.  Avec l'aimable autorisation de l'auteur http://www.devoniantimes.org/

 
Dévonien supérieur (Frasnien-Famennien)
Archaeopteris hibernica (Forbes)
Dévonien supérieur (Frasnien-Famennien)
Archaeopteris macilenta (Forbes)
Dévonien supérieur (Frasnien-Famennien)
Archaeopteris obtusa (Forbes)

Dévonien supérieur (Frasnien-Famennien)

Pinnules ovales, cunéiformes à nervures droites, rayonnant de l'attache.  Les feuilles fertiles portent aux extrémités de leurs divisions des pinnules réduites à l'axe et avec une double série de sporanges.

Archaeopteris était très commun au Frasnien-Famennien le long du littoral dans Euramerica (l'Amérique du Nord et l'Europe occidentale), Gondwana (l'Afrique, l'Antarctique, l'Australie et l'Amérique du Sud), la Chine et la Sibérie.  Il a été trouvé aux paléolatitudes depuis l'équateur jusqu'au cercle polaire. De sa première apparition au milieu du Frasnien,  Archaeopteris est rapidement devenu un composant important et typiquement dominant de la flore. C'est lui et Rhacophyton qui ont formé les premières vraies forêts.  De l'Archaeopteris, on retrouve des branches entières, des feuilles et même des rondins emportées sans doute par les tempêtes, puis  dérivés sur la mer par flottage jusqu'à un endroit de concentration et d'ensevelissement (crique, baie, estuaire, delta...)

Asteroxylon elberfeldense (Kidston and Lang)   Dévonien inférieur
Asteroxylon mackiei (Kidston and Lang)   Dévonien inférieur
Gillespiea randolphensis
Dévonien supérieur
 Haliserites dechenianus (Goeppert)    Dévonien inférieur
 Protopteridium hostinense (Lang)
 
 Givetien
 Protopteridium thomsonii (Kräusel & Weyland)    Givetien
 Pseudosporochnus verticalitus (Göppert)
Pseudosporochnus krejcii
 Givetien

Rhacophyton ceratangium

Reconstitution de Rhacophyton ceratangium par Dennis C. Murphy.  Avec l'aimable autorisation de l'auteur http://www.devoniantimes.org/

 Famennien

Rhynia gwynne-vaughanii (Edwards)    Dévonien
Rhynia major  (Göppert)
 
 Dévonien
Zosterophyllum llanoveranum (Croft & Lang)
 
 Dévonien inférieur
Plantes à graines : gymnospermes et angiospermes

Genre et espèce
Synonymes
Période concernée
Aglosperma quadripartita
 
Formation d'Evieux
Famennien
Elkinsia polymorpha
 
 
Formation d'Evieux
Famennien
Dorinnotheca streelii
 
Formation d'Evieux
Famennien
Moresnetia zalesskyi
 
Formation d'Evieux
Famennien

Sphaerococcites lichenoides (Goeppert)

  Dévonien moyen
LES PORIFERES
 

Genre et espèce
Synonymes
Période concernée
Ceratodictya zonata (Hall)   Dévonien
Cnemidiastrum (Goldfuss)
 
Ordovicien-Jurassique
Dictyophyton cinctum (Hall)   Dévonien
Hydnoceras bahtense (Phillips)
 
Frasnien
Receptaculites neptuni (Defrance)
 
Dévonien moyen - Dévonien supérieur

Espèce très variable en forme de coupe plus ou moins évasée, pouvant atteindre 18 cm de diamètre et dont les spicules forment en surface un treillis de plaquettes.

Scyphia constricta (Sandberger & Sandberger)

Devonoscyphia constricta globula (Rietschel)
Devonoscyphia sandbergeri (Rietschel)
Devonoscyphia constricta constricta (Rietschel)
Dévonien moyen – Givetien
Sphaerospongia tessellata (Phillips)
 
Dévonien moyen
Espèce très variable à spicules hexagonaux. Dimension maximale : 6 cm / 11 cm.
LES STROMATOPORES
 
Genre et espèce
Synonymes
Période concernée
Actinostoma vastum (Marek)
 
Dévonien inférieur
Amphipora ramosa (Marek)
 
Givetien

 Ceriopora dentiformis (Sandberger & Sandberger)

  Dévonien moyen – Givetien
Stromatopora concentrica (Goldfuss)
 
Dévonien moyen
Stromatopora polymorpha (Goldfuss)   Dévonien moyen
Colonie sphéroïde ou subcylindrique pouvant dépasser plusieurs décimètres de hauteur, formée de strates concentriques de 2 à 3 mm d'épaisseur, à surface plus ou moins mamelonnée et ornée de réseaux étoilés.
LES CONULAIRES
 
Genre et espèce
Synonymes
Période concernée
Paraconularia deflexicosta (Hergarten) Conularia deflexicosta (Sandberger) Dévonien moyen
Paraconularia subparallala (Sandberger) Conularia subparallela (Sandberger) Dévonien inférieur
Paraconularia tubericosta (Sandberger)
 
Devonien
Espèce de proportions variables, dont l'ouverture est partiellement obturée par quatre lobes; chaque face est ornée de chevrons qui augmentent de taille au fur et à mesure de la croissance et qui s'infléchissent dans le sillon de chacune des 4 carènes.
LES CNIDAIRES  -  ANTHOZOAIRES  -  Tétracoralliaires

Les tétracoralliaires, ou «Rugueux», quoique rayonnés, ont d'origine une symétrie bilatérale avec 4 cloisons primordiales inégales : il se constitue d'abord une première cloison, ou septum principal, puis à l'opposé un contre-septum; ensuite, de chaque côté, un septum latéral. Puis les cloisons secondaires se forment dans chaque quadrant en ligne, de part et d'autre à partir du contre-septum vers les latéraux et de ceux-ci vers le septum principal, mais celui-ci reste souvent entouré d’une fossette.  Au cours du développement, cette symétrie tend à disparaître.  Certains tétracoralliaires gardent les 4 cloisons principales saillantes, d’autres ne montrent plus de différenciation, mais elle existe toujours dans le principe.

Genre et espèce
Synonymes
Période concernée

Acanthophyllum ceratites (Goldfuss)

 

 
Acanthophyllum sp. Carrière du Fond des Vaulx de Wellin
Dessins réalisés par un logiciel informatique à partir d'une photo noir et blanc du fossile.  Ce logiciel a eu plusieurs actions car il est extrêmement rare, voire pratiquement impossible de les découvrir en cette qualité :
  • Extrapolation de l'image globale du fossile en recréant par symétrie les parties manquantes.
  • Idéalisation du portrait-robot du fossile en le comparant avec une banque de données de coraux actuels et fossiles de diverses époques, découverts entiers.
Eifelien supérieur - Givetien inférieur

Acanthophyllum concavum (Walther)

Acanthophyllum radiatum (Wedekind)

Acanthophyllum torquatum (Schlüter)

Acanthophyllum vermiculare (Goldfuss)

Formes polymorphes, simples ou composées.  Souvent, on est en présence d'un grand corail solitaire souvent simple en forme de corne.  Calice peu profond, cloisons bien exprimées.  Les spécimens les plus âgés comportent  souvent des bourgeonnements adventifs qui, au départ d'un individu unique donnent parfois un aspect général de buisson, comme le montre le dessin ci-dessus. Septas nombreux, à côtés plans et à bords lisses, constituant parfois une fausse columelle au centre.

Acervularia davidsoni (Schweigger)

 

Dévonien moyen

Polypier astréen, dans les calices duquel se trouve une seconde muraille. Cloisons dépassant cette muraille et atteignant le centre. Planchers de diverses natures vers le milieu; région périphérique, au contraire, remplie de tissu vésiculeux.

Des  genres sont très voisins d'Acervularia :
Chez Eridophyllum les cloisons ne dépassent point la muraille interne et sont limitées à la région périphérique du calice.
Chez Spongophyllum, au contraire, lesdites cloisons sont limitées à la région centrale et n'atteignent point la muraille externe.
Chez Strombodes, polypier astréen, composé de calices polygonaux, les nombreuses cloisons se continuent jusqu'au centre, les planchers infundibuliformes, placés à de larges intervalles sont remplis de tissu finement vésiculeux.
Amplexus hercynicus (Goldfuss)
 
Frasnien
Amplexus stigmatophorus (Sandberger & Sandberger)   Givetien
Amplexus tortuosus (Phillips)   Givetien
Aulopora serpens (Goldfuss)   Dévonien moyen
Calceola sandalina (Linné)
 
Dévonien moyen (Schistes et calcaires de Couvin)

Petit corail toujours isolé et parfaitement bilatéral, en forme de pantoufle ou de babouche avec le talon rabattu en opercule articulé. Cloisons seulement représentées par des stries longitudinales. Cloison principale au milieu de la face voûtée; cloison opposée, au milieu de la face plane; cloisons latérales dans les angles. La position de la cloison principale est indiquée extérieurement par la disposition pinnée des lignes septales. Ces cloisons restent très courtes, cloisons secondaires nombreuses réduites à des plis; cavité remplie de tissu vésiculeux. Opercule épais, avec fort septum median et de nombreuses lignes secondaires faiblement exprimées.

Ceratophyllum ceratites (Goldfuss)
 
Eifelien
Columnaria geinitzi (Lang & Smith)
 
Givetien
Columnaria sulcata (Goldfuss)
 
Givetien supérieur - Frasnien inférieur
Combophyllum osismorum (Milne-Ewards et Haine)
 
Dévonien inférieur
Cystiphyllum vesiculosum (Goldfuss)
 
Eifelien supérieur
Polypier simple, conique ou subcylindrique à l'intérieur duquel les formations endothèques vésiculeuses sont disposées verticalement et radiairement, de sorte que les rangées les plus supérieures forment des bandes endothèques
Des genres sont très voisins de Cystiohyllum
Strephodes est un polypier, le plus souvent simple, libre, fixé, avec cloisons alternantes bien développées, qui forment parfois une fausse columelle.
Microplasma est un polypier fasciculé, avec calices subcylindriques dont les cloisons sont atrophiées.
Fletscheria est un polypier fasciculé, composé de calices cylindriques à parois épaisses, les cloisons sont rudimentaires, le tissu vésiculeux à mailles larges forme des planchers presque horizontaux et un opercule arrondi, avec stries concentriques ferme le polypier ,un peu à la manière de Calceola sandalina
Disphyllum caespitosum (Goldfuss)
Cyathophyllum caespitosum
Lithostrotion caespitosum
Dévonien moyen - Dévonien supérieur
C'est une espèce récifale, un corail constructeur à polypiérites plus ou moins séparés, dont les calices portent 40 à 50 septas. Diamètre des calices: 1 cm.
Disphyllum goldfussi (Goldfuss)
 
Dévonien
Dohmophyllum cyathoides (Goldfuss)
 
Eifelien
Dohmophyllum helianthoides (Goldfuss)
Cyathophyllum helianthoides
Eifelien
Dohmophyllum difficile (Wedekind)
 
Givetien
Frechastraea goldfussi (Verneuil & Haime)
 
Frasnien
Gyrophyllum denckmanni (Wedekind)
 
Givetien supérieur
Gyrophyllum primum (Wedekind)
 
Dévonien moyen
Gyrophyllum stummi (Taylor)
 
Givetien supérieur
Heliophyllum dahlemensis (Haller)
 
Eifelien supérieur
Hexagonaria davidsoni (Milne-Ewards et Haine)
 
Dévonien supérieur
C'est une espèce récifale, un corail constructeur formant des colonies pouvant atteindre 10 à 20 cm de diamètre. Calices pourvus d'environ 40 septas. Diamètre moyen des calices : 1 cm.
Hexagonaria hexagona (Goldfuss)
Cyathophyllum hexagonum
Dévonien moyen - Dévonien supérieur
C'est une espèce récifale, un corail constructeur formant des colonies pouvant atteindre 50 à 80 cm de diamètre.  Se distingue de l'espèce précédente par ses calices au diamètre plus large (1,2 à 1,5 cm) et pourvus d'environ 46 septas.  Se présente, pour la même espèce, soit en individus isolés de grandes tailles, à limbe étalé de contours arrondis, soit en colonies massives de petits individus qui prennent les contours hexagonaux. D'abord nettement bilatéral, le calice perd cette apparence et toutes les cloisons, très développées, le sont également. Planchers limités au centre, la périphérie occupée par un tissu vésiculeux provenant des dédoublements répétés des planchers.
Hexagonaria intercellosa (Phillips)
 
Frasnien supérieur
Hexagonaria macromata (Roemer)
 
Frasnien supérieur
Macgeea bouchardi (Milne-Ewards et Haine)
 
Frasnien

C'est un corail solitaire ou faussement colonial (plusieurs individus peuvent être accolés, soudés ou attachés par la base mais restent dans la pratique des individus solitaires).  56 à 60 septas ne se rejoignant pas au centre du calice qui est profond et dépourvu de columelle.

Mesophyllum cylindricum (Schlüter)
 
Dévonien moyen
Mesophyllum pseudoorthoceras (Schultz)
 
Eifelien
Phillipsastrea hennahi (Edwards & Haime)   Frasnien
Phillipsatrea devoniensis (Edwards & Haime)
 
Frasnien
Streptastraea longiradiata (Sandberger & Sandberger)   Dévonien moyen
Syringaxon bohemicus (Barrande)
 
Emsien supérieur - Eifelien - Givetien inférieur
LES CNIDAIRES  -  ANTHOZOAIRES  -  Tabulés

Les TABULÉS constituent un groupe spécial limité au Paléozoïque, remplacé dès le Trias par les Hexacoralliaires auxquels ils paraissent liés. Ils sont constitués par de longs tubes parallèles, incomplètement adhérents, divisés par des planchers transversaux qui intéressent toute la colonie. Par contre, les cloisons sont rudimentaires ou absentes: il semble que les Tabulés soient en relations directes avec les Alcyonnaires.

Genre et espèce
Synonymes
Période concernée
Alveolites suborbicularis (Lamarck)
 
Dévonien moyen - Dévonien supérieur

Polypier colonial, tuberculeux, incrustant ou ramifié, formé de tubes très serrés, d'environ 1mm de diamètre, comprimés latéralement et pressés les uns contre les autres,  qui se terminent par des ouvertures triangulaires ou semi-lunaires et montrent à l'intérieur de une à trois faibles cloisons ou séries d'épines. Les pores muraux sont peu nombreux, grands et irrégulièrement distribués.

Aulopora lata (Lecompte)
 
Givetien
Aulopora serpens (Goldfuss)
Coenites sp.
Dévonien moyen - Dévonien supérieur

Polypier rampant et fixé sur la surface des corps qu'il recouvre, ramifié, composé d'individus cylindriques, qui se multiplient par bourgeonnement latéral. Chaque polypiérite mesurant au maximum 0,5 cm de longueur et 0,2 cm de diamètre.

Beaumontia egertoni (Edwards)   Dévonien supérieur à Carbonifère

Polypier allongé, formé de cellules en colonne dont les nombreux planchers sont placés, en partie horizontalement, en partie obliquement.

Cleistopora geometrica (Milne-Ewards et Haine)
Michelinia geometrica
Dévonien inférieur

Petites colonies à surface calicinale presque plane et à septes réticulés. Diamètre des calices: 0,5 à 0,7 cm.

Coenites brownsportensis (Haeckel)   Dévonien moyen : Givetien
Coenites cryptodens (Haeckel)   Dévonien moyen : Givetien
Coenites foliata (Haeckel)   Dévonien moyen : Givetien
Coenites gippslandica (Haeckel)   Dévonien moyen : Givetien
Coenites hadrus (Haeckel)   Dévonien moyen : Givetien
Coenites juniperinus (Haeckel)   Dévonien moyen : Givetien
Coenites laminatus (Haeckel)   Dévonien moyen : Givetien
Coenites laqueata (Haeckel)   Dévonien moyen : Givetien
Coenites planifolium (Haeckel)   Dévonien moyen : Givetien
Coenites rectilineatus (Haeckel)   Dévonien moyen : Givetien
Coenites remesi (Haeckel)   Dévonien moyen : Givetien
Coenites repens (Haeckel)   Dévonien moyen : Givetien
Coenites variabilis (Haeckel)   Dévonien moyen : Givetien
Coenites variablis (Haeckel)   Dévonien moyen : Givetien
Coenites verticillatus (Haeckel)   Dévonien moyen : Givetien
Favosites basalticus (Goldfuss)
Favosites basaltiformis
Calamopora basalticus
Pachyfavosites polymorphus (Eifelien de Tchéquie)
Dévonien moyen
Favosites goldfussi (d'Orbigny)
Squamefavosites kukuk (Emsien de Tchéquie)
Calamopora golfussi
Dévonien inférieur
Favosites gracilis (Sandberger & Sandberger)   Dévonien moyen

Corail colonial formant des colonies en masses arrondies.  Polypier massif ou branchu, formé de polypiérites en colonnes, à section le plus souvent hexagonale, dont les parois sont percées de pores éloignés les uns des autres. Planchers horizontaux placés à des distances égales. Cloisons rudimentaires, remplacées par des stries longitudinales ou des séries d'épines.

Heliolites porosa (Goldfuss)
 
Dévonien moyen - Dévonien supérieur

Corail colonial massif ou branchu, avec deux sortes de tubes cellulaires, dont les plus petits, de beaucoup les plus nombreux, sont traversés par de nombreux planchers; dans les plus grands, les planchers, au centre desquels se trouve une petite columelle cylindrique, sont plus éloignés, et il y a toujours 12 septas bien développés et espacés de centre à centre de 0,2 à 0,4 cm.

Pleurodictyum problematicum (Goldfuss)
 
Dévonien inférieur

Polypier subdiscoïde, généralement conservé à l'état d'empreinte externe. Masse arrondie de 4 ou 5 cm., à surface creusée d'alvéoles polygonales. Au centre est un tube en S, attribué à un vers commensal, autour duquel s'irradient des calices hexagonaux, représentés par les moulages internes et le remplissage des trous de jonction traversant les murailles qui ont disparu. Cloisons rudimentaires.

Roemerolites spicatus (Goldfuss)
 
Givetien
Syringopora bifurcata (Goldfuss)   Dévonien

Polypier fasciculé, formé de cellules longues, cylindriques, qui sont réunies entre elles par des prolongements tubuleux et' horizontaux des murailles. A l'intérieur du ca- , lice, des planchers infundibuliformes. Cloisons à peine indiquées.

Thamnopora cervicornis (de Blainville)
Favosites cervicornis
Dévonien inférieur et moyen
Corail colonial formant des colonies parfois volumineuses, branchues, à calices profonds dont le diamètre n'excède pas 2 mm. L'aspect général ressemble à la ramure d'un cervidé, d'où son nom.
Thecostegites bouchardi (Michelin)
 
Dévonien moyen
Colonies encroûtantes à calices très petits (1 à 1,5 mm) et légèrement surélevés.
LES BRYOZOAIRES
 
Genre et espèce
Synonymes
Période concernée
Fenestrella aculeata (Sandberger & Sandberger)   Givetien
Fenestella althaea (Hall)
 
Dévonien inférieur
Fenestella antiqua (Goldfuss)
 
Dévonien moyen
Fenestella exilis (Goldfuss)
 
Dévonien inférieur
Fenestrella subrectangularis (Sandberger & Sandberger) Fenestrella spec. aff. subrectangularis (Torts) Givetien

Fenestella : Colonie dressée, infundibuliforme, foliacée, arborescente ou tabelliforme et fixée au substrat marin.  D’une expansion basilaire, fréquemment d'une taille considérable avec des rameaux divisés dichotomiquement qui sont reliés en réseau, soit par des anastomoses, soit par de minces ponts transversaux. Cellules, sur la face antérieure des rameaux, formant une rangée de chaque côté d'une crête longitudinale.  Ponts transversaux sans cellules. 

Hederella alpenensis (Bassler)   Givetien
Hederella canadensis, (Nicholson)   Givetien
Hémitrypa tenella (Goldfuss)
 
Dévonien inférieur
Isotrypa acris (Goldfuss)
Dévonien inférieur
Polypora laxa (Sandberger & Sandberger)   Givetien
Polypora striatella (Sandberger & Sandberger)   Dévonien moyen

 


Pour me contacter, me faire part de vos idées, me poser vos questions, me laisser vos remarques...

cliquez ici :

Luc Van Bellingen

 

Pour m'envoyer une information à caractère géologique, veuillez cliquer ci-dessous et compléter aussi précisément que possible le formulaire prévu à cet effet.  Je vous répondrai dans les plus brefs délais... Merci

 

Formulaire pour une information à caractère géologique

 

 

                                                                                                   Retour vers le sommaire