Année 2008

Entrée

 

Ma plus belle trouvaille du mois

 

 

 
2006
 
2007
 
2008
 
2009
 
2010
 
2011
 
2012
 
2013
 
2014
 
2015
2016
2017
2018
2019
2020

 

But de cette rubrique Présenter, décrire et détailler un minéral ou un fossile spécial de ma collection.
Mise à jour
Mensuelle
si possible
Dans la mesure du possible ce sera une pièce nouvellement trouvée...
Cependant, chaque mois qui passe ne livre pas une belle pièce à présenter... Ce serait trop beau ! 
Pourquoi ?
Pas eu le temps de sortir... météo dégueu... malade... ou tout simplement pas trouvé une pièce digne d'être présentée...
Il faut alors parfois présenter une pièce ancienne...mais toujours une pièce originale, trouvée par mes soins (non acquise par échange ...).
Couche La numérotation des couches correspond à ma numérotation (arbitraire) que l'on peut retrouver sur la page des Echelles chronostratigraphiques

 

Janvier 2008
 
Hexanchus gigas
dent de requin
Couche 9800 - Néogène - Pliocène inférieur - Zancléen - Sables de Kattendijk
Travaux de creusement des docks du nouveau port d'Anvers.
Récolté en Octobre 1990
 

 

A Kallo, il existait un endroit où on pouvait encore rechercher des restes fossiles.  Un début de creusement avait été effectué.  On pouvait y voir un "front de taille" dans le sable de quelques 3m de haut composé d'une succession de lits de sable gris-verdâtres et de couches de coquillages écrasés mélangé à de petits graviers. 

C'est là que j'ai découvert cette dent d'Hexanchus gigas, que j'ai voulu conserver dans sa position avec le sable, les graviers et les débris de coquillages.  Le tout a été évidemment encollé afin d'en garder la structure.

 

 
Février 2008
 
Quartz laiteux avec encroûtement de marcassite
SiO2 (Oxyde de Silicium) et FeS2 (Sulfure de Fer)
Couche 2007 - Cambrien - Acadien - Lénien - Revinien supérieur - Formation de la Petite Commune
Carrière du Pont, Fumay (08)
Récolté par Eugène Landrieux, carrier, en 1932
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La carrière du Pont de Fumay exploitait la quartzite afin d'en faire des moellons pour la construction.  C'est là, dans une veine de quartz que cette pièce a été récoltée.
 
 

 

 

 

 
Mars 2008
 
Quartz laiteux avec encroûtement de quartz, magnétite, ilménite, calcite et chlorite
Quartz : SiO2 (Oxyde de Silicium)
Magnétite : Fe3O4 (Oxyde de Fer)
Ilménite : FeTiO3 (Oxyde de Fer et de Titane)
Calcite : CaCO3 (Carbonate de Calcium)
Chlorite : (Mg,Fe,Mn,Al)12((Si,Al)8O20)(OH)16 (Aluminosilicate hydraté de fer et de magnésium)
Couche 2007 - Cambrien - Acadien - Lénien - Revinien supérieur - Formation de la Petite Commune
Environs de la centrale électrique de Revin (08)
Récolté en Juillet 2007
 

 

C'est une petite pièce de 4cm de côté tout à fait particulière et que j'apprécie tout spécialement pour son esthétisme. C'est une espèce d'enchevêtrement anarchique de cristaux de quartz opaques recouverts de ces "oxydes de métaux divers".  Ce qui fait, à mes yeux, sa beauté, c'est le fait que la pièce est ajourée.  Les espaces entre les cristaux sont vides.  Cela lui donne un "cachet" tout à fait particulier.

Après une analyse bien plus fine, au binoculaire, on peut trouver sur ces cristaux de quartz une seconde génération de cristaux de quartz, avec des cristaux de chlorite, quelques cristaux de calcite, quelques cristaux d'ilménite et quelques cristaux de magnétite.

 

 

 
Avril 2008
 
Eodmitria oblivialis (= Cyrtospirifer disjunctus)
Brachiopode
Couche 4516 - Dévonien sup. - Frasnien moyen - Formation de Neuville - Membre du Petit Mont
Carrière Beauchâteau de Senzeilles.
Récolté en Avril 2008
 

 

 

Dans la carrière Beauchâteau, nous pouvons observer un cœur de bioherme calcaire du type "Mud Mounds" qui montre à la perfection un récif corallien en dôme.  Les schistes présents tout autour du récif sont excessivement riches en superbes colonies coralliennes qui ont ici une belle couleur rougeâtre à verdâtre. Les coraux solitaires et brachiopodes, bien que présents, y sont moins bien représentés.  Nous pouvons dénombrer de très nombreuses espèces de fossiles :
Brachiopodes : Atrypa reticularis, Athyris concentrica, Gypidula sp., Cyrtospirifer verneuilli, Productella sp., Calvinaria sp. Rhynchonella (Ptychomaleoechia) dumonti, Rhynchonella (Hypothiridina) cuboïdes, Rhynchonella (Ptychomaletoechia) amaliusi
Mais aussi de nombreux coraux : Hexagonaria hexagona, Phillipsastrea sp., Thamnopora boloniensis, Thamnopora cervicornis Alveolites suborbicularis, Hexagonaria davidsoni,
des stromatopores et des tiges de crinoïdes formant parfois une véritable encrinite.
 
Parmi tous ces brachiopodes, une espèce plus rare : l'Eodmitria, qui ressemble à un Cyrtospirifer verneuilli mais qui s'en distingue par une ligne cardinale tout à fait rectiligne et par une forme générale semi circulaire.

 

 
Mai 2008
 
Calcite
CaCO3 (Carbonate de Calcium)
Couche 4401 - Dévonien - Givetien - Formation de Charlemont - Membre des 3 Fontaines
Récolté en Mai 2008
Carrière Frimoye (Olloy-sur-Viroin)
 
 
 
 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

La carrière de Frimoye est une Réserve Naturelle du Cercle des Naturalistes de Belgique (Centre Marie Victorin de Vierves). (Autorisation impossible à obtenir mais on continue à y effectuer des tirs de mines !!!) Nous pouvons y découvrir, dans les déblais, à gauche, le long de la route d'accès, de la belle calcite, de la sidérite, de la limonite, de la pyrite, de la dolomite et de la baryte et quelques Stringocephalus indégageables, mais aucun autre fossile en vue.  

Pour ce qui est de la calcite, elle s'y présente habituellement sous deux formes : des rhomboèdres ou des prismes.  Souvent, ils sont très difficiles à extraire car ils forment des encroûtements sur de grandes plaques de calcaire.  Parfois, ils se présentent en "petites géodes" dans une roche d'une texture caverneuse riche en limonite.  On peut aisément penser qu'au départ, la roche était compacte et que la limonite était de la marcassite ou de la pyrite.  En s'oxydant, le sulfure de fer a dégagé de l'acide sulfurique qui a démangé la pierre, créant ainsi des vides où la calcite a pu se cristalliser.

 

 
Juin 2008
 
Phacops sp.(= ? Phacops latifrons = ? Geesops spasiniodosus gallicus)
Trilobite
Calceola sandalina
corail solitaire
Couche 4313 - Dévonien moy.- Eifelien - Formation X - Schistes, calcaires et calschistes de Couvin
Carrière du Fond des Vaulx de Wellin.
Récolté en Mars 2000

 

 

La carrière du Fond des Vaulx présente trois grandes formations qu'il convient de prospecter : D'abord, la partie gauche derrière la trémille, en montant le chemin d'accès qui mène à l'étage supérieur, juste après la mare.  La carrière recoupe la formation de Hanonet (ici, formation X) qui était daté du couvinien supérieur mais qui est actuellement classé dans l'Eifelien supérieur. Cette formation a livré en son temps des fossiles "à la pelle". Ce sont des calcaire argileux en bancs minces, avec de nombreuses passées d'argile. Le calcaire argileux est parfois même très argileux et si bien qu'on peut le qualifier de calschiste argileux.  Le calcaire est très bien stratifié portant de nombreuses diaclases. Il est bleu - noir sur cassure fraîche mais avec le temps, il prend une patine brune sans doute due aux sels de fer contenus dans les argiles qui le composent.  Cette formation m'a livré de superbes Calceola sandalina, des crinoïdes, de beaux brachiopodes de la famille des Atrypas, des coraux de la famille des Thamnoporidés, de gros Acantophyllum vermiculare, des coraux rugueux solitaires du genre Zaphrentis, des Hexagonaria, et des trilobites du type Phacops ...

Au fond de la carrière, le front de taille, recoupe de début du Givetien avec le Membre des Trois Fontaines.  Ce sont des calcaires compacts, bleu-noirs, bien stratifiés, avec quelques passées de calcite massive.  Cette formation, bien que parfois riche en calcaires crinoïdiques, en coraux, en brachiopodes du genre Stringocephalus et en stromatopores est très pauvre en fossiles dégageables.  Les fossiles sont tellement cimentés et imbriqués dans la masse de calcaire qu'ils en font partie intégrante. Cependant, juste avant le Givetien, on trouve le Membre d'Hanonet qui livre juste au joint de stratification entre ces deux couches de belles colonies de Spiriféridés (Spirifer mediotextus). Par endroits, on peut découvrir de larges cheminées de dissolution du calcaire, cheminées emplies d'argile de décalcification de couleur rouille et contenant des nodules de Limonite.  Si cette partie de la carrière n'est pas propice à la récolte de fossiles, ce sont les minéraux qui y sont intéressants.  En effet, on peut y trouver de la calcite, de l'aragonite fluo, de la pyrite, de la marcassite, de la fluorite et même de la chalcopyrite... parfois même avec de belles associations.4

Enfin, la partie droite de la carrière recoupe la formation des Terres D'Haurs qui est constituée de calcaire argileux d'un brun très foncé, parfois crinoïdique avec par endroits, des restes et des débris de coraux.

 

 
Juillet 2008
 
Galène
PbS (Sulfure de plomb)
Couche 4405 - Givetien - Formation de Fromelennes - Membre du Moulin Boreux
Ancienne mine de galène de Villers-en-Fagnes
Récolté en Août 2005
 
 
 
 
Baryte crêtée en gros pompons, galène cubique et octaédrique parsemée de cubes de pyrite, le tout traversé par une rivière de cristaux de calcite transparents de forme prismatique. Une pièce unique !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est la plus belle pièce de galène qu'il m'a été donné de trouver sur ce site. 

En ce mois d'août 2005, au cours de mes pérégrinations je passais par hasard par le village de Villers-en-Fagne et quelle ne fut pas ma surprise de voir l'ancienne chocolaterie en plein travaux d'aménagements.  De lourds travaux de maçonnerie étaient entrepris dans la maison.  A l'arrière, dans le potager et le petit bois (là où se trouvent l'entrée de l'ancienne mine et les haldes) des arbres étaient abattus et un petit bulldozer était en train de niveler le sol.  Des voitures aux plaques minéralogiques belges mais aussi néerlandaises étaient garées devant l'immeuble.

De toute évidence, l'ancienne chocolaterie a changé de propriétaire... cela laisserait-il une possibilité de prospection ???

Renseignements pris, ce sont des Anversois qui ont racheté la propriété.  Ils comptent en faire un gîte d'étape avec chambres d'hôtes.  Le potager et le petit bois vont être transformés en parc agréable spécialement destiné "à la promenade et au repos pour le plus grand bien des locataires".

En discutant avec le propriétaire de l'existence de l'ancienne mine, il m'apprend que celle ci a été foudroyée pour éradiquer le problème des chercheurs de minéraux.  Les haldes ont été nivelées, enterrées et à part un tas de cailloux poussé par le bulldozer dans un coin du terrain, il ne reste rien.  D'ailleurs, ce tas de cailloux est maintenant mélangé aux déchets de maçonnerie de la maison et attend la fin des travaux pour que le camion muni d'une pelleteuse l'emmène au loin.  De toute manière, il me certifie que lors des travaux, il a été curieux de cette histoire de galène et n'a rien trouvé de significatif.

Demandant si je peux jeter un coup d'oeil dans les gravats, le propriétaire, accepte de bonne grâce.

Il est vrai qu'à travers la terre, les morceaux de briques, les morceaux de plafonnage, les cailloux divers, les morceaux de calcaire gréseux, les blocs de quartzite, le tout émaillé de quelques petites mouchetures de galène millimétriques voire centimétriques, il n'y a pas grand chose à trouver.  Je montre au propriétaire mes trouvailles et il me confirme qu'il n'a pas trouvé grand chose d'autre... bien qu'il y ait un peu partout des "cailloux blanc-gris très lourds"...

Cette affirmation relance mon intérêt et en cherchant bien, j'ai trouvé, en effet des masses de quartzite mêlées à de la calcite de la grosseur de poing ayant une densité bien supérieure à la normale... De la galène s'y trouverait-elle ? J'emporte donc ces blocs bien décidé à en avoir le coeur net. 

Il faut dissoudre la calcite et la quartzite pour espérer voir apparaître une masse de galène.  Pour la calcite, rien de plus simple.  Je plonge les masses dans des bains d'acide chlorhydrique.  Une forte effervescence se manifeste, témoin de la dissolution de la calcite.  Après quelques bains, il n'y a plus d'effervescence... et donc plus de calcite.  Quatre blocs sont déjà tombés en miettes, ne me laissant au fond du bac que des petits grains de galène (comme des têtes d'épingle) totalement oxydés et des grains de quartz qui ont été libérés de leur gangue de calcite.  Pour ces quatre blocs, tout est déjà perdu.  Il m'en reste deux qui montrent encore une masse compacte de quartz (maintenant poreuse puisque le ciment calcaire a disparu).

Quelques bains d'acide fluorhydrique plus tard, je voyais apparaître sur un bloc de beaux cubes de galène centimétriques alors que l'autre tombait, lui aussi, en miettes.  Un petit travail de dégagement de la pâte siliceuse avec un petit pointeau termina la mise en valeur de cette pièce magnifique.

Une pièce magnifique, pour un petit collectionneur comme moi... mais cela n'a rien à voir avec les pièces d'anthologie qui furent sorties de la mine, vendues à de riches collectionneurs, dont la plus belle, n'est pas, comme on pourrait le supposer à l'Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique mais au Muséum d'Histoire Naturelle de Luxembourg

 

 
Août 2008
 
Hexagonaria hexagona
Corail colonial
Couche 4403 - Dévonien moyen- Givetien - Formation de Charlemont - Calcaire à polypiers du Mont d'Haurs
Fondry Matricolo, Nismes.
Récolté en Novembre 1995

 

 

 

Le spécimen a été scié longitudinalement et une partie a été polie afin de bien voir les différents organismes.  En gros plan un détail de la partie polie
 
Septembre 2008
 
Marcassite
FeS2 (Sulfure de fer)
Présentant des macles en fer de lance (dites macles de la sperkise).
Sperkise : Dérive de l'allemand Speerkies (Speer signifiant lance et Kies gravier ou caillou)
Couche 7800 - Crétacé supérieur - Cénomanien
Cap Blanc Nez et Carrière de Dannes
Récolté en Septembre 2008
 
 
Cap blanc Nez
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un week-end dans la région des Cap blanc nez et Gris nez.  C'est une belle idée très romantique avec de belles balades en perspective.  Une visite de la carrière de Dannes et une balade à marée basse sur la plage du Cap Blanc Nez m'ont permis de ramasser quelques belles pièces de marcassite en "sperkise" et en "sapin de Noël".

 
Octobre 2008
 
Bollandia globiceps ou Cummingella belisama belisama
Couche 4700 - Carbonifère - Dinantien - Tournaisien
Carrière CBR à Antoing
Récolté en Octobre 2008
 

 

La carrière d'Antoing est toujours bien sympathique.  Il est bien rare qu'on en revienne bredouille, que ce soit en minéraux ou en fossiles.  En ce qui concerne les fossiles, les traditionnels brachiopodes sont bien présents et les pygidiums sont légions.  Pour trouver un trilobite entier, il ne faut pas ménager ses efforts.  Il faut remuer des tas de cailloux et ne pas hésiter à réduire tous les morceaux de "rache".  Comme les trilobites sont petits (1 à 2cm), le moindre morceau de cette roche peut en contenir un.  Beaucoup de travail et beaucoup de patience, certes, mais les trouvailles sont toujours possibles.
 
Novembre 2008
 
Corail Acanthophyllum vermiculare
Couche 4313 - Dévonien inférieur- Eifelien - Formation X - Schistes, calcaires et calschistes de Couvin
Carrière du Font des Vaulx à Wellin
Récolté en Novembre 2008
 

 

C'est une pièce tout à fait impressionnante de par sa qualité et sa grandeur. Une bonne vingtaine de cm de long, totalement entier, avec de nombreuses périodes de ralentissements et de reprises de croissance.  Contenu dans une couche d'argile de décalcification, un bon nettoyage à l'eau et un "frottage" superficiel avec de la laine de fer ont permis d'éliminer les résidus calcaires qui y étaient collés. Pièce de toute beauté, oserais-je dire d'une qualité "musée"...

 

 
 
Décembre 2008
 
Marcassite, Pyrite, Galène, Sphalérite
FeS2 (Sulfure de fer), FeS2 (Sulfure de fer), PbS (Sulfure de plomb, ZnS (Sulfure de zinc).
Se présentant  en concrétions formées de couches concentriques.
Couche 4800 - Carbonifère marin - Dinantien - Viséen
Carrière de Seilles (Andenne)
Récolté en Décembre 2008

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La carrière de Seilles présente des failles où manifestement des fluides hydrothermaux ont circulé déposant en couches successives et concentriques le la pyrite, de la galène, de la sphalérite.

Il est possible qu'un bloc plus conséquent puisse après sciage et polissage, donner l'effet de ces deux exemplaires provenant de Pologne...

  

 


Pour me contacter, me faire part de vos idées, me poser vos questions, me laisser vos remarques, cliquez sur l'image ci-dessous...

 

 

 

Retour vers le sommaire