Année 2011

Entrée

 

Ma plus belle trouvaille du mois

 

 
2005
 
2006
 
2007
 
2008
 
2009
 
2010
 
2011
 
2012
 
2013
 
2014
 
2015
2016
2017
2018
2019
2020

 

 

 

 

 

 But de cette rubrique  Présenter, décrire et détailler un minéral ou un fossile spécial de ma collection.
Mise à jour Mensuelle si possible
Dans la mesure du possible ce sera une pièce nouvellement trouvée...
Cependant, chaque mois qui passe ne livre pas une belle pièce à présenter... Ce serait trop beau ! 
Pourquoi ?
Pas eu le temps de sortir... météo dégueu... malade... ou tout simplement pas trouvé une pièce digne d'être présentée...
Il faut alors parfois présenter une pièce ancienne...mais toujours une pièce originale, trouvée par mes soins (non acquise par échange ...)
Couche La numérotation des couches correspond à ma numérotation (arbitraire) que l'on peut retrouver sur la page des Echelles chronostratigraphiques

 

Janvier 2011
Dent de tétrapode (Ichtyostega, Acanthostega...)
Couche 4519 - Frasnien supérieur - Formation de Matagne - Schistes de Matagne très feuilletés verts ou noirs
Couche 4600 - Famennien inférieur - Formation des schistes de la Famenne - Assise de Senzeilles
Tranchée de Senzeilles
Pièce récoltée il y a une dizaine d'années mais seulement déterminée maintenant

Petite histoire.

Il y a une dizaine d'années, je fouille à la tranchée de Senzeilles et je ramasse divers brachiopodes et quelques goniatites.

Sur un échantillon, un spirifer et un bidule pointu que je détermine comme étant un corail solitaire ou un truc du genre.

Dernièrement, je tombe sur une planche d'Agassiz qui montre des dents de poissons et de tétrapodes.  S'en suit une discussion sur un forum internet et je finit par avoir la confirmation.

Ce que je prenais pour un corail est bel et bien une dent de tétrapode. Du coup, le spirifer passe au second plan... évidemment...

 

 
Février 2011
Loxonema sp.
Couche 4401 - Givetien - Formation de Charlemont - Membre des Trois Fontaines
Carrière de Resteigne
Récolté en février 2011

Deux Gipydula abunda sur un bloc de calcaire argileux de l'Eifelien
Couche 4312 - Dévonien - Eifelien - Formation X
Carrière de Resteigne
Récolté en février 2011

Une belle journée.  Froide mais sèche.

Le temps idéal pour se dégourdir les jambes et chasser le fossile dans l'ancienne carrière de Resteigne.

Il y a bien longtemps que je n'y ai plus fait un tour.

Arrivé sur place : Brrrrrrr.  'Fait vachement plus froid qu'à Charleroi.  Le vent pique le visage et engourdit les mains même gantées.  Je ne traîne pas : tout caillou pouvant être intéressant est chargé dans un seau et dans des sacs sans plus de détail et le tout est ramené au coffre de la voiture.

L'examen de chaque fragment se fera plus tard dans l'atelier chauffé.
Je sais que cette méthode va m'amener 90% de déchets mais il fait vraiment trop froid pour perdre son temps à des observations sur le terrain.

Première pièce intéressante : un beau gastéropode... pas simple à dégager...

Continuant sur ma lancée...Comme je le craignais, la majorité des échantillons s'avèrent stériles ou le fossile qui y est contenu se casse au dégagement ou est à l'origine dans un tel état de dégradation qu'il est méconnaissable.
Direction brouette et parc à container (heureusement qu'il n'est qu'à 250 m de chez moi...)

Une seconde belle pièce se dégage tout de même... : deux beaux brachiopodes.

 
Mars 2011
Geesops sparsinodosus gallicus ou espèce voisine
Couche 4206 - Dévonien inférieur- Emsien - Formation de Bure - Membre de Saint Joseph - Grauwackes, schistes gréseux gris-verts avec calcaire coquiller généralement clair parfois gréseux
Carrière du Grenadier à Olloy sur Viroin
Récolté en mars 2011

Ayant reçu de l'administration communale de Viroinval l'autorisation de prospecter la carrière dite du Grenadier à Olloy sur Viroin, je m'y suis rendu espérant trouver dans les couches gréseuses du Gedinnien qui la composent quelques beaux quartz.

Malheureusement, je n'ai pu observer que du grès et de fines failles remplies de quartz blanc laiteux, sans aucun cristaux.

Cette ancienne carrière est aussi utilisée par le département de la Voirie de Viroinval pour y entreposer quelques outils de manutension, des graviers, des palettes de parpaings, de dalles et de filets d'eau.
Contre une paroi, un énorme tas de gravats (plus de 30 tonnes à vue d'oeil) formé d'un schiste gréseux, légèrement micacé, verdâtre à violacé attire mon attention.  Ce tas a été apporté là mais n'est pas originaire de la carrière.  D'où vient-il ? bonne question !!! Dès les premiers morceaux observés, j'ai pu déceler des traces de crinoïdes, de brachiopodes.
Quelques Geesops et quelques beaux brachiopodes ont pu être récoltés. Je peux ainsi, sans trop me tromper dater cette roche du Dévonien inférieur- Emsien - Formation de Bure- Membre de Saint Joseph - Grauwackes, schistes gréseux gris-verts avec calcaire coquiller généralement clair parfois gréseux, comme au fameux "Mur des Douaniers" de Vireux.

 
Avril 2011
Disphyllum semenoffi
Corail colonial
Couche 4403 - Dévonien moyen - Givetien - Formation de Charlemont - Membre des Monts d'Haurs
Carrière de Marenne (Hotton)
Récolté en avril 2011

Acanthophyllum simplex
Je viens de nettoyer un beau groupe de 3 coraux : Acanthophyllum simplex. C'est un corail solitaire ou faussement colonial (plusieurs individus peuvent être accolés, soudés ou attachés par la base mais restent dans la pratique des individus solitaires).
Couche 4403 - Dévonien moyen - Givetien - Formation de Charlemont - Membre des Monts d'Haurs
Carrière de Marenne (Hotton)
Récolté en avril 2011

Enfin je reçois l'autorisation de pouvoir prospecter une et une seule fois la carrière de Marenne à Hotton.

Très semblable à la carrière de Resteigne, on y trouve le Givetien représenté par le Membre des Monts d'Haurs séparé du Membre des Trois Fontaines par la faille de Marenne, bien visible au fond de la carrière.

Au nord de celle-ci, la Formation des Trois-Fontaines est exposée en bancs subverticaux. Au front sud-est de la carrière, elle est tout d’abord représentée par des calcaires bien stratifiés, foncés et bioclastiques, où l’on reconnaît plusieurs niveaux silteux ou crinoïdiques.

Latéralement à la partie supérieure de ces calcaires plus ou moins silteux, on observe, au front sud-ouest de la carrière, une lentille de calcaire très grossièrement crinoïdique, souvent riche en énormes Stromatopores massifs, Thamnopora, Rugueux massifs et fasciculés avec de grosses colonies de Columnaria intermedia et Sociophyllum elongatum. Ces deux espèces sont caractéristiques de la base de la Formation des Trois-Fontaines.

Au front sud-est de l’excavation, ces calcaires plus ou moins silteux sont surmontés par des calcaires bioclastiques, encore crinoïdiques à la base et contenant quelques Coraux et Stromatopores; des calcaires stratifiés, fins et foncés où s’intercalent plusieurs lits riches en Brachiopodes dont des Stringocéphales dès la base et plusieurs bancs contenant des Coraux et Stromatopores.

Le long de la paroi septentrionale qui borde la carrière affleurent de manière spectaculaire plusieurs couches de calcaire crinoïdique, à matrice rougeâtre, qui renferment fréquemment des Spinatrypa, des Scoliopora, des corallites isolés, voire des colonies de Disphyllum sp. ainsi que quelques Favosites et Thamnopora. Les Scoliopora, particulièrement abondants, forment souvent des buissons de gros rameaux dressés verticalement et bien parallèles. Cette unité, où la distribution des Coraux est très variable latéralement, coïncide avec une zone fortement altérée, facilitant la récolte de fossiles.

Au-dessus du niveau à Scoliopora, on voit des calcaires stratifiés, parfois bioclastiques, finement laminés à Leperditia, qui appartient toujours à la Formation des Trois-Fontaines. On atteint ainsi le premier niveau corallien, caractéristique de la Formation des Terres d’Haurs, qui contient notamment Argutastrea quadrigemina.

Au sud de la zone failleuse, on peut observer, à l’extérieur de l’extrémité sud-est de la carrière, une zone d’un pendage de 60° vers le nord où l’on reconnaît de bas en haut :
- un calcaire stratifié et foncé, pouvant être argileux ou crinoïdique et contenant quelques débris de constructeurs au milieu.
- une alternance de schistes et de calcaires argileux, bourrés de Rugueux: polypiérites de Disphyllum semenoffi, de gros Cystiphylloides, des polypiers solitaires de Spinophyllum blacourti et de Spinophillum spongiosum accompagnés de quelques Tabulés lamellaires et branchus.
- un calcaire encore argileux ou crinoïdique à la base, souvent riche en colonies de Disphyllum semenoffi, Rugueux solitaires, Thamnopora et Stromatopores lamellaires.

Vers l’ouest, l’alternance de schistes et de calcaires argileux à Coraux va buter contre des calcaires stratifiés qui constituent le front méridional de la partie orientale de la Carrière de Marenne. Dans ces bancs situés immédiatement au sud de la zone failleuse, on observe quelques Stringocéphales, Stromatopores et Coraux représentés notamment par Spinophyllum spongiosum, Spinophyllum blacourti et Acanthophyllum simplex. Cette association est typique dela base de la Formation du Mont d’Haurs.

J'en reviens avec une caisse pleine de brachiopodes et de coraux.

La plus belle pièce récoltée lors de cette sortie est sans nul doute un beau corail colonial formé de longs tubes.

 
Mai 2011
Syringopora sp. de toute beauté après avoir été dégagé de la glaise qui l'engluait
Couche 4313 - Dévonien - Eifelien - Formation X
Carrière du Fond des Vaulx de Wellin
Récolté en mai 2011

Ah, le mois de mai ! "En avril ne te découvre pas d'un fil, en mai, fais ce qu'il te plait", dit le dicton.

Direction Wellin et la carrière du Fond des Vaulx.  Sur le côté gauche, les grosses couches d'argile lardées de brachiopodes, de coraux solitaires et coloniaux ont été bien exploitées par les géologues amateurs et un maximum de pièces aussi belles les unes que les autres ont pu être sauvées et garnissent les diverses collections.  En son temps, j'en ai bien profité comme les autres alors il me faut trouver un nouveau terrain de chasse.

Le calcaire argileux pratiquement à la verticale se délite en plaques. Des fossiles y sont inclus et sont parfois difficiles à dégager... derrière une plaque de calschiste, une poche d'argile recèle encore de beaux fossiles...  Il y a encore de quoi faire...

 
Juin 2011
Crinoïde
Petit granit
Couche 4800 - Carbonifère marin - Dinantien - Tournaisien
Carrière Gauthier-Wincqz, Soignies
Récolté en juin 2011

Nous voici partis pour une visite de prospection à la carrière Gauthier-Wincqz de Soignies. Au programme : calcite, pyrite, fluorite, mais aussi brachiopodes, coraux, crinoïdes et surtout trilobites.

Un groupe descend au fond de la carrière à la recherche de minéraux et un groupe se dirige vers le coin à fossiles.

Moins d'une heure plus tard, certains sont déjà de retour, n'ayant rien trouvé d'intéressant. Côté fossiles, ce n'est pas le Pérou non plus.

Je me décide de monter vers le dessus de la carrière, à la limite des terres de couverture, là où on peut trouver des crinoïdes partiellement dégagé. Je fais chou blanc. Rien, nada, que dalle, tintin, des clopes !!!.

D'autres remontent... presque rien... un peu de calcite... bof...

Au retour, dans les installations, je vois une belle plaque polie sur laquelle un beau crinoïde est présent. Je reviens bredouille si ce n'est avec une belle photo.

 
Juillet 2011
Chalcopyrite
FeCuS2 Sulfure de fer et de cuivre
Couche 4512 - Frasnien moyen - Formation des Moulins Liénaux - Membre de la Boverie
Carrière de la Boverie à Rochefort
Récolté en juillet 2011

Enfin les vacances.

Les recherches et les prospections vont s'intensifier en Calestienne, Fagne-Famenne.

Un petit tour à la carrière Lhoist de la Boverie.  La zone minéralière est toujours bien présente.

 
Août 2011
Acanthophyllum sp.
Couche 4313 - Dévonien - Eifelien - Formation X
Carrière du Fond des Vaulx de Wellin
Récolté en mai 2011

Hexagonaria hexagona
Couche 4313 - Dévonien - Eifelien - Formation X
Carrière du Fond des Vaulx de Wellin
Récolté en mai 2011

Loxonema sp.
Couche 4313 - Dévonien - Eifelien - Formation X
Carrière du Fond des Vaulx de Wellin
Récolté en mai 2011

La carrière du Fond des Vaulx de Wellin.
 
Septembre 2011
Desquamatia zonata (subzonata) (= Independatrypa = Atrypa)
Couche 4500 - Frasnien inférieur - Formation de Nismes - Fr1a Schistes calcareux avec très grands brachiopodes de la famille des spiriféridés et des Atrypidés (zone des monstres)
Cimetière de Fromelennes
Récolté en aoüt 2011

Un passage par le cimetière de Fromelennes me permet de récolter quelques brachiopodes du Frasnien.

Atrypa... OUI, mais lequel ??? Desquamatia subzonata ?  Spinatrypa aspera ?  Desquamatia ajugata ? Variatrypa squamigeria ?

Après quelques recherches parmi tous ces animaux qui se ressemblent, il s'avère que ce sont des Desquamatia zonata ou subzonata.

Qu'importe après tout... Il est gros, il est beau et il me plaît !  C'est l'important...

 
Octobre 2011
Calcite prismatique biterminée
CaCO3(Carbonate de calcium
Couche 4800 - Carbonifère marin - Dinantien - Viséen
Carrière de Landelies
Récolté en septembre 2011

Une autre provenant d'une petite poche...

La même calcite sous un angle différent

Une autre poche pleine d'argile gluante s'ouvre le long de la paroi.  Des dizaines de calcites flottantes en sont extraites...

La plus belle :

La même calcite miel sous différents angles pour bien en apprécier les formes, les faces et la beauté du cristal

Sortie à Landelies, la carrière par excellence pour les calcites...

Il en faut peu pour être heureux
Vraiment très peu pour être heureux
Il faut se satisfaire du nécessaire
Un peu d'eau fraîche et de verdure
Que nous prodigue la nature
Quelques rayons de miel et de soleil.
Il en faut peu pour être heureux
Vraiment très peu pour être heureux

Chassez de votre esprit tous vos soucis
Prenez la vie du bon côté
Riez, sautez, dansez, chantez
Et vous serez un ours très bien léché !
Et tu verras qu' tout est résolu
Lorsque l'on se passe
Des choses superflues
Alors tu ne t'en fais plus.
Il en faut vraiment peu, très peu, pour être heureux. (Extrait)

Quelques calcites et je suis heureux...

Le lavage de l'argile confirme la beauté de certaines pièces qu'on pourrait qualifier de "gemmes"

 
Novembre 2011
Pyrite dans une ardoise noire
FeS2 Sulfure de fer
Couche 2001 - Cambrien - Acadien - Lénien - Revinien inférieur - Veine ardoisière des Peureux
Carrière de Rimogne
Récolté en octobre 2011

J'ai appris que la haveuse de la carrière de Rimogne avait atteint une nouvelle couche formée de phyllades noires truffées de pyrite.  Je m'y rends au plus vite... malheureusement un dimanche.

p>Le directeur et les ouvriers sont absents.  Pas moyen d'entrer... seul le concierge est sur place... on discute, je négocie... pas moyen si je n'ai pas d'autorisation écrite du directeur, il ne peut pas prendre la responsabilité de me laisser entrer.  Son emploi est en jeu et je le comprends.

p>Néanmoins, voyant que j'avais fait du chemin pour un bout d'ardoise, il me dit qu'il va aller en chercher un...

p>Quelques minutes plus tard il revient avec une pièce d'une beauté que je n'imaginais pas recevoir...

p>Une superbe plaque d'ardoise noire lardée d'une couche de cubes de pyrite.

 
Décembre 2011

Protocallianassa faujasi
Arthropodes, Crabe ou langoustes
Couche 8300 - Crétacé supérieur - Maastrichtien
Carrière de craie CBR d'Eben Emael Récolté en novembre 2011

Bellemnitella mucronata
Couche 8300 - Crétacé supérieur - Maastrichtien
Carrière de craie CBR d'Eben Emael Récolté en novembre 2011

Plus question d'aller gambader dans les bois et de s'adonner à la prospection.  La chasse est ouverte et quoi qu'on en dise, ...
OUI, un chasseur plein de vinasse qui passe son temps, pour le plaisir, à truffer de plomb des animaux qui ne lui ont rien fait est bien moins intelligent que vous, ...
OUI, c'est vous qui êtes en train de prospecter tranquillement sur le terrain, et pas lui...
Mais vu que c'est lui qui possède une carabine, et pas vous... si vous êtes sur son terrain de jeux, vous feriez mieux de vous éclipser discrètement sans trop lui faire de remarques...
... quitte à rayer la carrosserie de sa fourgonnette et péter ses rétroviseurs d'un malencontreux coup de marteau totalement involontaire...
... pour autant que vous ayez toujours un moyen de transport qui vous permette de fuir rapidement avant de vous retrouver dans la position du gibier...
... car ces cons-là tirent sur tout ce qui bouge...

Donc direction Eben Emael.  La craie du Maastrichtien est toujours prolifique pour autant que la couche porteuse soit à portée de pic...

Il paraît que l'exploitation de cette carrière devrait bientôt (d'ici deux ou trois ans) arriver à son terme... peut-être pourrons-nous prospecter une autre carrière de la même société...

 


Pour me contacter, me faire part de vos idées, me poser vos questions, me laisser vos remarques, cliquez sur l'image ci-dessous...

Retour vers le sommaire